NOUVELLES

Usain Bolt gagne le 200 mètres et imprime son nom dans l'histoire olympique

09/08/2012 07:13 EDT | Actualisé 09/10/2012 05:12 EDT

Usain Bolt a confirmé sa place parmi les grands de l'athlétisme, jeudi, en remportant la finale du 200 mètres et devenant le premier sprinter à réaliser le doublé 100m-200m lors d'olympiades consécutives.

Bolt a ralenti la cadence quelques mètres avant de croiser la ligne d'arrivée devant ses compatriotes Yohan Blake et Warren Weir. Il a complété l'épreuve en 19,32, seulement deux centièmes de seconde derrière le record olympique.

Blake a fait stopper le chrono à 19,44 et Weir, à 19,84.

«Le gars est tout simplement sur une autre planète en ce moment!», a lancé Wallace Spearmon, détenteur de la quatrième place, en parlant de Bolt.

Ce dernier semblait d'ailleurs partager l'opinion de Spearmon.

«C'est pourquoi je suis venu ici. Je suis dorénavant une légende, et je suis aussi le plus grand athlète vivant. Je suis dans la même classe que (l'Américain) Michael Johnson. Je suis honoré. Pour moi, tout tourne autour de Michael Johnson. J'ai grandi en le regardant battre des records mondiaux. Il est un grand athlète.»

Le président du Comité international olympique, Jacques Rogge, a cependant livré un son de cloche différent quant au statut de légende d'Usain Bolt. Selon Rogge, Bolt est une «icône», mais il devra prouver sa réelle valeur sur plus que deux olympiades.

«La carrière d'Usain Bolt devra être évaluée lorsqu'elle sera terminée, a-t-il déclaré devant un petit groupe de journalistes. Si vous regardez la carrière de Carl Lewis, il a remporté une médaille lors de quatre Jeux consécutifs.»

Une heure plus tôt, le Kenyan David Rudisha n'avait pas raté sa chance d'altérer le livre des records, gagnant le 800 mètres en 1:40,91, et éclipsant ainsi par un dixième de seconde la marque mondiale qu'il avait établie en 2010.

«Oui, il est le plus grand coureur, a témoigné son coéquipier Timothy Kitum, médaillé de bronze. Il m'avait dit qu'il établirait un record mondial aujourd'hui. Il est le meilleur.»

Si Bolt et Rudisha ont fait les manchettes sur le plan individuel, les États-Unis ont éclipsé les nations rivales, jeudi, au point de se détacher de façon tangible au chapitre du nombre total de médailles.

Les athlètes américains comptent maintenant 90 médailles dont 39 médailles d'or, tandis que la Chine se classe deuxième avec 80 médailles au total, et 37 en or.

Cette collection de médailles américaines inclut celle de l'équipe féminine de soccer, qui a vengé le douloureux échec subi lors de la Coupe du monde de 2011 grâce à un gain de 2-1 contre le Japon, devant une foule de 80 203 spectateurs, un record pour un match de soccer féminin aux Jeux olympiques.

Les formations féminines des États-Unis ont d'ailleurs connu une journée faste, jeudi. Les Américaines ont gagné la première médaille d'or de leur histoire en water-polo, défaisant l'Espagne 8-5.

Elles ont aussi assuré au moins deux médailles d'argent en se qualifiant pour les finales des tournois de basket-ball, face à la France, et de volley-ball, où elles retrouveront les Brésiliennes qui les avaient battues pour l'or en 2008 à Pékin.

Les Américains ont également applaudi la victoire d'Ashton Eaton au décathlon devant son compatriote Trey Hardee, et de Christian Taylor, au triple saut.

Et ils ont acclamé le triomphe de la jeune prodige Claressa Shields qui, à l'âge de 17 ans, est devenue l'une des trois premières médaillées de l'histoire de la boxe féminine. Animée d'un charisme indéniable, Shields a vaincu la Russe Nadezda Torlopova, de 16 ans son aînée, par le score de 19-12 chez les moins de 75 kg.

Mais l'honneur de gagner la toute première médaille d'or en boxe féminine est revenu à une favorite locale, la Britannique Nicola Adams, qui a vaincu la Chinoise Ren Cancan 16-7 chez les moins de 51 kg. L'autre médaille d'or est allée à l'Irlandaise Katie Taylor, chez les moins de 60 kg.

En finale du volleyball de plage masculin, les Allemands Julius Brink et Jonas Reckermann ont pris la mesure du tandem brésilien formé d'Alison Cerutti et d'Emanuel Rego, 23-21, 16-21 et 16-14.

La Chine a obtenu une sixième médaille d'or en sept tentatives en plongeon, la Chinoise âgée de 19 ans Chen Ruolin l'emportant aisément à la tour, avec 422,30 points. Elle a ainsi ajouté ce titre olympique à celui acquis lors de la même épreuve à Pékin.

La Hongroise Eva Risztov a triomphé lors du marathon de natation de 10 km, devant l'Américaine Haley Anderson, tandis que la Britannique Charlotte Dujardin se classait première à l'épreuve de dressage de la compétition de sports équestres.

PLUS:pc