NOUVELLES

T.J. Yates gagne en confiance à l'approche de sa 2e saison dans la NFL

09/08/2012 09:32 EDT | Actualisé 09/10/2012 05:12 EDT

HOUSTON - L'ailier espacé Kevin Walter, des Texans, a su que l'attaque était en de bonnes mains dès que T.J. Yates est arrivé sur le terrain pour la première fois, la saison dernière.

Yates, choix de cinquième tour en 2011, était peu connu avant les blessures qui ont mis à la saison de Matt Schaub et Matt Leinart. Devenu partant, il a connu la victoire à ses deux premiers départs, assurant notamment un titre de section aux Texans, face aux Bengals.

Deux semaines après le début du camp, Schaub a repris la forme et Yates est de nouveau le réserviste, à l'approche du premier match préparatoire face aux Panthers, samedi soir.

«C'est un rôle un peu différent, a dit Yates, qui a brillé avec les Tar Heels, dans la NCAA. Mais ça ne veut pas dire que je peux être négligent ou prendre quoi que ce soit pour acquis. Je dois travailler aussi fort que tout le monde parce que comme on l'a vu l'an dernier, il faut toujours être prêt.»

Schaub s'est fracturé le pied droit lors de la 10e semaine et Leinart s'est brisé la clavicule deux semaines plus tard, contre Jacksonville.

Yates a complété huit passes sur 15 pour 70 verges face aux Jaguars, guidant les siens vers un gain de 20-13.

«Dès qu'un gars arrive dans le caucus, on sait s'il est prêt ou pas, a dit Walter, troisième au niveau des verges par réceptions chez les Texans, l'an dernier. Il n'était pas nerveux du tout. Il avait beaucoup d'assurance.»

Yates a réussi sa première passe de touché en carrière à son premier départ, contre Atlanta, puis il a connu un match du tonnerre à Cincinnati: 26 passes complétées sur 44, pour 300 verges.

Le quart de 25 ans a orchestré deux longues montées au quatrième quart, dont une qui a culminé avec une passe de touché de six verges à Walter en toute fin de match, ce qui a donné aux Texans leur premier titre de section.

«C'est un très jeune joueur qui continue de s'améliorer, a dit l'entraîneur Gary Kubiak. Il est souvent opposé à notre première unité de défense, parce que c'est comme ça que nous faisons les choses. Il a beaucoup de talent et il sait comment se débrouiller sur un terrain.»

Yates a étudié beaucoup de son jeu sur vidéo pendant la saison morte, cernant plusieurs aspects où il peut s'améliorer. En six matches, il a réussi trois passes de touché mais il a aussi commis trois interceptions, en plus d'être victime de 15 sacs.

«J'ai réussi de beaux jeux sur de longues distance, mais la clé est d'être constant et très précis à chaque passe, a dit Yates. C'est ce qui permet aux gars d'être dans la meilleure position pour ajouter beaucoup de verges après l'attrapé.»

PLUS:pc