NOUVELLES

Romney et Obama critiquent les pubs négatives, mais en profitent malgré tout

09/08/2012 10:57 EDT | Actualisé 09/10/2012 05:12 EDT

PUEBLO, États-Unis - Le candidat républicain Mitt Romney et le président américain Barack Obama ont tous deux déploré, jeudi, la présence nuisible des publicités électorales négatives dans la course qu'ils se livrent pour la Maison-Blanche, blâmant chacun son opposant.

M. Romney a donné le ton en affirmant que la campagne présidentielle l'attaquait avec des publicités jugées fausses par des examinateurs indépendants.

M. Obama, de son côté, a prévenu des partisans du Colorado que d'autres publicités négatives le concernant seraient diffusées au cours des trois prochains mois. Il a d'ailleurs estimé que le blâme devait être porté par les comités d'action politique des républicains (PAC).

Au même moment, toutefois, son équipe de campagne diffusait une nouvelle publicité attaquant son adversaire républicain, laissant entendre qu'il refusait de «dire la vérité» concernant ses finances personnelles. Il s'agit d'une nouvelle tentative de dépeindre M. Romney comme un homme riche déconnecté de la vie des Américains de la classe moyenne, voire comme une personne coupable de fraudes fiscales.

M. Romney, de son côté, s'apprêtait à entamer une tournée de quatre États en autant de jours, s'arrêtant mardi en Ohio. L'itinéraire a relancé les spéculations sur le fait que le sénateur de cet État, Rob Portman, soit nommé candidat républicain à la vice-présidence.

De passage à Denver, le président Obama a attaqué Mitt Romney sur ses politiques des années 1950 à l'égard des femmes. À Pueblo, toujours au Colorado, il a souligné que son adversaire voulait se débarrasser d'un crédit d'impôts bénéficiant aux producteurs d'énergie éolienne.

Ce crédit d'impôts avait au départ été mis sur pied il y a 20 ans par le président George Bush, un républicain, et a généralement profité d'un appui des deux partis depuis.

PLUS:pc