NOUVELLES

Mali: le groupe islamiste Ansar Dine espère conquérir le Sud par la persuasion

09/08/2012 10:52 EDT | Actualisé 09/10/2012 05:12 EDT

Un des groupes islamistes armés qui occupent le nord du Mali où ils appliquent la charia (loi islamique), Ansar Dine (Défenseurs de l'islam), espère conquérir le sud du pays "sans combat", par la persuasion, a affirmé son porte-parole, Senda Ould Boumama.

"Nous espérons parvenir à convaincre les gens de ce pays (Sud-Mali) de nous rejoindre sans combat, pour que tous les efforts puissent enfin être dirigés contre l'ennemi commun", à savoir les "mécréants" non-musulmans, a affirmé M. Ould Boumama dans un entretien au réseau des "défenseurs des jihadistes", site islamiste favorable à Ansar Dine, consulté jeudi par l'AFP à Nouakchott.

Selon lui, "l'expansion de l'autorité" d'Ansar Dine se fera "dans la continuité de notre action, suivant deux axes fondamentaux".

Le premier est "la réalisation du projet islamique sur les territoires que nous administrons" (le nord du Mali) où, selon lui, "la priorité restera l'application de la charia, l'enseignement, le prêche et la formation de générations futures sur la base des préceptes et valeurs morales islamiques".

Le second "consistera à éviter de porter préjudice aux autres jihadistes dans le monde, surtout en ces moments où la balance penche désormais en faveur de la Umma islamique", la communauté musulmane, a affirmé le porte-parole.

Il estime que son mouvement, dirigé par Iyad Ag Ghaly, doit "s'armer de patience et faire les sacrifices humains et matériels nécessaires" pour atteindre ses objectifs, en adoptant notamment une "politique participative" pour amener les habitants du Nord à adopter son approche et prendre part à sa réalisation.

Concernant les "frontières artificielles" entre pays de la région sahélienne, il a indiqué que son mouvement n'avait pas encore adopté de position définitive.

"Nous savons que par pricipe, selon nos convictions religieuses, admettre ces frontières équivaudrait à accepter l'hégémonie de l'ordre colonial mécréant mondial" a-t-il dit, en admettant qu'il y a "une différence entre les principes et les moyens de leur mise en application".

Ansar Dine est, avec le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujoa), allié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Les trois groupes armés occupent depuis fin mars tout le nord du Mali - les deux-tiers du territoire de ce vaste pays du Sahel - où ils imposent la charia.

Mercredi, les islamistes ont amputé la main d'un voleur à Ansongo après avoir lapidé à mort un couple non marié à Aguelhok il y a dix jours.

hos/stb/mrb/sba

PLUS:afp