NOUVELLES

Le pétrole en légère hausse à New York après de bons chiffres aux Etats-Unis

09/08/2012 09:43 EDT | Actualisé 09/10/2012 05:12 EDT

Les cours du pétrole étaient en légère hausse jeudi à New York, dans un marché toujours résistant et porté par de bonnes statistiques aux Etats-Unis, qui rassuraient les courtiers sur la demande de brut.

Vers 13H25 GMT, le baril de référence s'établissait à 93,54 dollars, en hausse de 19 cents par rapport à la veille.

"Le recul des demandes hebdomadaires d'allocations de chômage aide à rester solidement en hausse", a noté John Kilduff, analyste à Again Capital. D'après des chiffres publiés à Washington par le département du Travail, 361.000 demandes d'allocations de chômage ont été déposées dans le pays entre le 29 juillet et le 4 août, soit 1,6% de moins que la semaine précédente.

Par ailleurs, selon M. Kilduff, les derniers rapports de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) étaient "mitigés". "Ils sont certainement inquiets de la baisse de la demande, en particulier pour l'année prochaine, mais le fait notable est que la production de l'Arabie Saoudite semble être descendue sous les 10 millions de barils par jour, soit un peu plus que ce que le marché avait prévu", a-t-il noté.

L'Opep a légèrement relevé jeudi sa prévision de demande mondiale de brut pour 2012, mais a souligné que l'horizon pour 2013 restait "rempli de turbulences".

Le dernier rapport mensuel de l'organisation montre par ailleurs que la production de brut par l'Arabie Saoudite a été réduite de 0,3 million de barils par jour en juillet.

"Alors que la production de l'Arabie Saoudite apportée pour aider à compenser la contraction des exportations iraniennes est revue à la baisse, il semble que l'Iran réussisse un peu mieux qu'en juillet à acheminer des volumes en légère augmentation", ont toutefois noté les analystes de Barclays.

La tempête tropicale Ernesto, qui est passée au sud du golfe du Mexique, n'est quant à elle "plus une source d'inquiétude pour le marché, sa trajectoire est claire maintenant", a indiqué M. Kilduff.

jum/chr/bdx

PLUS:afp