NOUVELLES

JO-2014 à Sotchi - Enquête sur des tentatives de détournements de 200 M EUR

09/08/2012 01:10 EDT | Actualisé 09/10/2012 05:12 EDT

Deux sociétés construisant le stade principal et une piste de bobsleigh des jeux Olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi, dans le sud de la Russie, font l'objet d'enquêtes pour tentatives de détournements de plus de 200 millions d'euros, a annoncé jeudi la police.

"Il a été établi que pendant la préparation des travaux et la construction des sites, le prix des devis a été artificiellement augmenté pour effectuer des détournements de fonds", a précisé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Mais "l'action de responsables de la police a permis d'empêcher des détournements de fonds publics estimés à plus de huit milliards de roubles (200 millions d'euros), alloués pour la construction d'installations olympiques", a-t-il ajouté, sans autre détail.

Selon l'agence Ria Novosti, une enquête vise la direction de la société Mostovik, chargée de la construction d'une piste de bobsleigh. Elle est soupçonnée d'avoir tenté de détourner 2,5 milliards de roubles (64 millions d'euros).

L'autre enquête porte sur la construction du stade principal des JO de Sotchi pour laquelle les détournements sont estimés à 5,6 milliards de roubles (143 millions d'euros), ajoute Ria Novosti, sans préciser le nom de la société soupçonnée.

Plus tôt dans la semaine, un responsable de la Cour des comptes russe s'était inquiété de l'avancement des travaux de construction de ce stade qui doit être prêt en août 2013 pour les répétitions de cérémonies, mais dont les travaux risquent de ne pas être achevés dans les délais.

La révélation de ces enquêtes intervient au moment les Russes font la promotion des JO d'hiver de Sotchi dans un parc de Londres, à l'occasion des JO d'été qui s'achèvent dimanche dans la capitale britannique.

En mai, le président Vladimir Poutine avait appelé les entreprises sélectionnées pour les travaux à respecter le calendrier des constructions et jugé "inadmissible" qu'ils augmentent leurs coûts.

bfi/nm/gv

PLUS:afp