NOUVELLES

JO-2012/basket - Les Américaines franchissent la quarantaine

09/08/2012 02:02 EDT | Actualisé 09/10/2012 05:12 EDT

Quadruples tenantes du titre, les basketteuses américaines ont remporté face à l'Australie (86-73) leur quarantième succès de suite aux JO pour atteindre la finale des Jeux de Londres, jeudi.

Elles rencontreront samedi la France ou la Russie pour un cinquième titre consécutif, ce qui serait un record, et leur cote est au plus haut après s'être débarrassées de leur rival N.1 depuis plus de dix ans.

Finalistes en 2000, 2004 et 2008, les Australiennes, piégées par la France au premier tour, sont tombées sur l'épouvantail US dès les demi-finales cette année mais cela n'a rien changé à leur destin, pour la 16e fois en 16 matches.

Contrairement à la finale de Pékin en 2008 (-27 pts), il y a au moins eu match cette fois puisque les Opals ont mené jusqu'à la 26e minute après un début de match annexé par l'immense Liz Cambage, un phénomène de 20 ans et 2,03 m, née à Londres d'un père nigérian et d'une mère australienne.

La géante, qui avait réussi un dunk au premier tour, a inscrit dix-neuf points rien qu'en première mi-temps pour permettre à son équipe de mener 47-43.

L'ennui c'est qu'elle n'en a plus marqué un seul ensuite, mise sous verrous par une défense américaine qui a fini par s'adapter et la couper du ballon.

Mieux armée, l'équipe américaine a attendu que Diana Taurasi, une de ses leaders, prenne sa quatrième faute, pour s'envoler sur les ailes de sa remplaçante, Lindsay Whalen, symbole de la richesse du réservoir US.

Grâce à leurs rotations à l'infini et leur fraîcheur intacte, elles ont enfoncé le clou dans le dernier quart-temps où les Australiennes commençaient à sérieusement tirer la langue.

Invaincue aux JO depuis sa défaite en demi-finale en 1992, la Dream Team au féminin a peut-être fait le plus dur en route vers un cinquième sacre olympique.

jk/sg

PLUS:afp