NOUVELLES

JO-2012 - Strombergs pour renouveler son bail du BMX

09/08/2012 12:54 EDT | Actualisé 09/10/2012 05:12 EDT

Quatre ans après ses débuts olympiques, le BMX décerne vendredi ses deux titres aux JO de Londres, où le Letton Maris Strombergs, 25 ans, vise une nouvelle médaille d'or.

Passée dans l'encadrement de son équipe nationale, la championne olympique de Pékin, Anne-Caroline Chausson, espère pour sa part voir une autre Française, Laetitia Le Corguillé (2e en 2008) et surtout Magalie Pottier, championne du monde en titre, lui succéder au palmarès.

Chez les messieurs, Strombergs s'est qualifié en trois manches, jeudi, dans une série de quart de finale qui réunissait également le champion du monde 2012, l'Australien Sam Willoughby.

Strombergs, distancé dans la deuxième manche, a rétabli magistralement la situation dans la troisième. Willoughby a dû avoir recours aux deux manches suivantes pour passer les quarts.

"J'ai commis deux petites erreurs et je l'ai payé", a reconnu l'Australien, numéro un au classement mondial de la discipline. "Mais je reste confiant".

Les principaux adversaires de Strombergs et de Willougby sont passés en trois manches. L'Américain Connor Fields et le Néerlandais Raymon Van der Bieze, meilleur temps mercredi des qualifications sur le tour chronométré, ont été les seuls à gagner les trois manches de leur série.

Le Français Joris Daudet, malgré une chute apparemment sans gravité (choc au genou droite) et le Néo-Zélandais Marc Willers se sont aussi qualifiés aisément, tout comme le Britannique Liam Phillips.

Dans la course féminine, la Britannique Shanaze Reade, qui était la favorite à Pékin avant de chuter dans le dernier virage, espère cette fois conclure. Mais, à côté des Françaises, la Néo-Zélandaise Sarah Walker, l'Américaine Alise Post, la Colombienne Mariana Pajon et surtout l'Australienne Caroline Buchanan, meilleur temps des qualifications, ont aussi le niveau d'un podium, voire mieux.

"En BMX, il y a beaucoup d'aléas, on ne peut pas prévoir ce qui va arriver", rappelle Magalie Pottier, enthousiaste à propos de la piste londonienne: "Il y a beaucoup de vitesse, beaucoup de sauts. Elle est belle, elle est propre, elle est splendide !"

jm/el

PLUS:afp