NOUVELLES

JO-2012 - Rudisha, seigneur de la piste et désormais des anneaux

09/08/2012 03:28 EDT | Actualisé 09/10/2012 05:12 EDT

Roi de la piste, le Kényan David Rudisha est devenu seigneur des anneaux avec la médaille d'or du 800 m des jeux Olympiques de Londres, assortie d'un record du monde en 1 min 40 sec 91/100e, premier homme sous les 1 min 41 sec, jeudi soir.

Battu une seule fois en trois ans sur sa distance de prédilection, le Masai est l'autre grande vedette de l'athlétisme mondial, même si c'est en retrait de la fusée Usain Bolt.

Mais, mieux que la mégastar du sprint, Rudisha, statue d'ébène et mains de pianiste, symbolise l'athlétisme. Le Kényan, lui, accomplit le tour entier de la piste et plûtot deux fois qu'une.

Et, pour ne pas revivre le cauchemar des Mondiaux-2009 à Berlin, où il s'était fait piéger tactiquement, Rudisha conduit désormais les courses à son aise, c'est-à-dire en tête.

Il en a les moyens. "Grand, élancé, souple, Rudisha est magnifique à voir courir", souligne le Britannique Sebastian Coe, président du Comité d'organisation des Jeux de Londres. Icône du demi-fond mondial des années 80, Coe était un autre esthète de la piste, comparé en son temps au danseur russe Vaslav Nijinski.

Rapide sur 400 m, comme son père Daniel, vice-champion olympique du relais 4x400 m aux Jeux de Mexico en 1968, Rudisha est né sous une bonne étoile. Sa mère, Naomi, fut aussi une bonne spécialiste du tour de piste.

Comme tant d'autres champions en herbe d'Eldoret, David, 10e d'une fratrie de 11 enfants, a été façonné par le Père irlandais Colm O'Connell. Le religieux de Cork a découvert le paradis de la course à pied sur les hauts-plateaux où il a formé en une quarantaine d'années plus de 25 champions olympiques et du monde, dont un autre grand du 800 m, Wilson Kipketer.

Honneur des Masai, Rudisha avait été accueilli en héros au pays après son double record planétaire en une semaine, à Berlin le 22 août 2010 (1:41.09), puis à Rieti (Italie) le 29 août (1:41.01). La première fois, il avait détrôné Kipketer, dont la marque (1:41.11) résistait depuis 13 ans.

A la joie de ses supporteurs, Rudisha, de retour au pays, avait revêtu de bonne grâce les atours traditionnels du guerrier de son ethnie.

Et, sans être devin, on peut lui prédire qu'il sera le premier homme à courir le 800 m en moins de 100 secondes.

asc/sg

PLUS:afp