NOUVELLES

JO-2012 - Boxe féminine: la première pour Adams, Taylor seize ans après

09/08/2012 02:02 EDT | Actualisé 09/10/2012 05:12 EDT

La Britannique Nicola Adams est devenue la première championne olympique de l'histoire de la boxe féminine jeudi à l'ExCel Arena de Londres qui a ensuite explosé de joie après le titre de l'Irlandaise Katie Taylor, le premier pour son pays depuis 1996.

Pour son apparition au programme des JO dans trois catégories (-51 kg, -60 kg, -75 kg), la boxe féminine s'est choisie à Londres une Britannique comme symbole de son avènement olympique.

Adams, 29 ans, a battu en finale des moins de 51 kg la Chinoise Ren Cancan par 16 à 7, dans une revanche de la finale des derniers Championnats du monde.

L'ambiance était survoltée dans la salle où les deux boxeuses ont fait leur entrée sur le ring au son de "Start me up" des Rolling Stones. Très vite, la Britannique s'est lancée à l'assaut de la championne du monde au plus grand bonheur de la foule.

A la 2e reprise, elle envoyait même à terre la Chinoise.

"J'ai du mal à croire que j'ai réalisé mon rêve de gamine, je suis si fière d'avoir offert une médaille d'or à la Grande-Bretagne", a souligné la Londonienne.

La salle a explosé ensuite pour Taylor, quadruple championne du monde qui a battu en finale la Russe Sofya Ochigava, vice-championne du monde 2012 (10-8).

La boxeuse de 26 ans a apporté à l'Irlande le neuvième titre olympique de son histoire, le premier depuis 16 ans et les JO d'Atlanta.

Enfin, l'Américaine Claressa Shields a évité l'humiliation aux Etats-Unis, longtemps nation de référence de la boxe amateur.

Shields, 17 ans et seulement 17e des Mondiaux-2012, n'a laissé aucune chance à son adversaire de la finale, la Russe Nadezda Torlopova, pourtant championne du monde en 2010, qu'elle a dominée 19 à 12.

Dans le tournoi des moins de 51 kg, Marlen Esparza avait décroché la médaille de bronze.

Shields et Esparza évitent à l'équipe des Etats-Unis de boxe une humiliation sans précédent.

Dans les tournois masculins à Londres, aucun Américain n'a atteint les demi-finales des différents tournois. Pour la première fois dans l'histoire des JO, les boxeurs n'ont pas participé à la moisson de médailles de la délégation US alors que leur contribution s'élevait jusque là à 108 médailles, dont 48 en or remportées notamment par Cassius Clay, George Foreman ou Sugar Ray Leonard.

jr/el

PLUS:afp