NOUVELLES

Iran/nucléaire: les estimations d'Israël et des USA se rapprochent (Barak)

09/08/2012 12:20 EDT | Actualisé 09/10/2012 05:12 EDT

Les estimations des Etats-Unis et d'Israël sur la possibilité que l'Iran puisse se doter de l'arme nucléaire se rapprochent, a affirmé jeudi le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, après la publication d'un rapport secret des renseignements américains.

"Il semble qu'il y ait réellement un rapport des agences des renseignements américains", a dit le ministre israélien qui s'exprimait sur la radio publique israélienne à propos d'informations sur un rapport récemment présenté au président Barack Obama.

Selon ce rapport, publié en une jeudi par le quotidien local Haaretz, les Etats-Unis et Israël sont d'accord sur le fait que l'Iran a accompli des progrès significatifs "alarmants" dans son programme visant à le doter de l'arme nucléaire.

"Les estimations des Américains sur la possibilité que l'Iran puisse disposer de la bombe atomique évoluent et se rapprochent des nôtres (...) elles rendent la question iranienne un peu plus urgente".", a déclaré M. Barak.

"Depuis de très longs mois, Israël et les Etats-Unis sont d'accord sur les risques que cette éventualité comporte et disent que toutes les options sont ouvertes", a-t-il ajouté en allusion à une intervention armée contre les sites nucléaires iraniens.

Israël, seule puissance nucléaire -- officieuse -- de la région, estime que son existence serait menacée si Téhéran disposait de la bombe atomique.

"La possibilité que l'Iran devienne une puissance nucléaire se rapproche, et il faut empêcher ce danger", a encore dit M. Barak en estimant qu'un tel exemple pourrait faire tache d'huile et entraîner notamment l'Arabie saoudite et l'Egypte dans une course au nucléaire.

Interrogé sur les déclarations d'Ehud Barak, le porte-parole de la Maison Blanche Jay Carney s'est refusé à tout commentaire sur "des renseignements que le président pourrait ou non avoir reçus".

M. Carney, qui s'exprimait à bord de l'avion présidentiel Air Force One, a répété que Barack Obama tenait toujours à empêcher Téhéran de se doter de l'arme atomique et menait les efforts internationaux pour imposer à l'Iran des sanctions économiques.

Début août, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a estimé que le renforcement des sanctions économiques contre Téhéran ainsi que les négociations internationales n'avaient "pas fait reculer jusqu'ici le programme iranien d'un iota". Mais la Maison Blanche a ensuite insisté sur le fait que les sanctions prises contre l'Iran avaient un impact "décisif".

L'Iran continue pour sa part de nier que son programme nucléaire a des visées militaires.

ChW-jjm-col/hc/feb/mdm

PLUS:afp