NOUVELLES

Genivar a subi une perte nette de 2,9 millions $ au deuxième trimestre

09/08/2012 09:45 EDT | Actualisé 09/10/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - La société montréalaise Genivar (TSX:GNV) a annoncé jeudi avoir enregistré au deuxième trimestre une perte nette de 2,9 millions $, ou neuf cents par action.

La firme d'ingénierie et de conseils a mentionné les coûts de transaction liés à l'acquisition de l'entreprise britannique WSP Group, au coût de 442 millions $, pour expliquer cette perte.

Abstraction faite des éléments non récurrents, la compagnie a enregistré un résultat net ajusté de 8,6 millions $, ou 26 cents par action, comparativement à un résultat net de 9,9 millions $, ou 38 cents par action, lors de la même période il y a un an.

La diminution du résultat net ajusté par action est attribuable aux 6,5 millions d'actions supplémentaires émises en décembre 2011, a indiqué Genivar.

Les produits ont totalisé 181,2 millions $ au cours de la période de trois mois terminée le 30 juin, contre 157,5 millions $ il y a un an, ce qui représente une augmentation de 15 pour cent.

La croissance interne sur les produits nets a représenté 2,6 pour cent de l'augmentation, alors que les autres 11,5 pour cent ont été générés par les acquisitions d'entreprises, a indiqué Genivar par voie de communiqué.

«L'annonce et la clôture après la fin du deuxième trimestre de la transaction avec WSP représentent un événement qui transformera l'histoire de Genivar», a déclaré le président et chef de la direction de l'entreprise, Pierre Shoiry.

«Cette acquisition nous permet d'atteindre dès maintenant notre objectif d'expansion international annoncé pour 2015. Nous n'aurions pu espérer un meilleur partenaire pour y arriver, puisque WSP et Genivar ont des modèles d'affaires, une culture et une vision d'entreprise parallèles, tout en ayant des segments de marchés et géographiques complémentaires», a-t-il ajouté.

M. Shoiry a aussi affirmé que sur le plan opérationnel, Genivar avait constaté une forte croissance de ses produits au cours du trimestre.

«Cependant, notre résultat net a été modeste en raison d'un environnement toujours plus compétitif et des changements survenus au niveau des investissements dans le transport en Alberta», a-t-il dit.

Par ailleurs, M. Shoiry a indiqué que compte tenu de l'augmentation du carnet de commandes à 468,8 millions $, contre 454 millions $ à la fin du premier trimestre de 2012, «nous entrevoyons le reste de l'exercice et la performance financière qui en résultera de manière optimiste».

Genivar compte 14 500 employés, principalement des ingénieurs, techniciens, scientifiques, architectes et experts dans le domaine de l'environnement, travaillant dans plus de 300 bureaux répartis dans 35 pays, sur tous les continents.

À la Bourse de Toronto, jeudi, le titre de Genivar a clôturé à 20,51 $, en baisse de 1,36 $.

PLUS:pc