NOUVELLES

G-B: Des parties du corps de soldats conservés à l'insu de leurs familles

09/08/2012 08:02 EDT | Actualisé 09/10/2012 05:12 EDT

LONDRES - Le ministère britannique de la Défense a admis jeudi qu'il avait conservé des parties du corps et des échantillons de tissus de soldats décédés sans en aviser leurs proches.

La division des enquêtes spéciales de la police militaire garde fréquemment, avec le consentement des familles, du matériel médicolégal provenant de soldats morts en mission pour l'aider dans ses enquêtes.

Jeudi, le ministère de la Défense a affirmé qu'il enquêtait activement afin de déterminer pourquoi, dans un petit nombre de cas, des parties du corps et du matériel médicolégal comme des tissus sur des lames pour microscope avaient été conservés sans que les proches en soient informés.

Le ministère a précisé qu'une soixantaine d'items médicolégaux pourraient être en cause dans cette affaire.

Il a attribué ce manquement au protocole au changement dans la manière dont les enquêteurs militaires communiquent avec les familles et a assuré qu'il travaillait à identifier les personnes concernées le plus rapidement possible.

PLUS:pc