NOUVELLES

Didier Deschamps impose sa marque sur la sélection française de football

09/08/2012 10:51 EDT | Actualisé 09/10/2012 05:12 EDT

PARIS - Pour sa première liste de sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps a mixé l'apport d'expérience et la recherche de nouveauté en composant, jeudi matin, le groupe de 22 joueurs retenus pour la rencontre amicale face à l'Uruguay, disputée mercredi prochain, au Havre.

La moitié de l'effectif tricolore, qui sera rassemblé au Centre national technique du football à Clairefontaine à partir de dimanche soir, était présent à l'Euro 2012, en juin dernier, que la sélection tricolore a quitté au stade des quarts de finale.

Mais parallèlement, Deschamps pose son empreinte en convoquant quatre joueurs n'ayant jamais porté le maillot tricolore: les défenseurs Christophe Jallet (Paris Saint-Germain) et Raphaël Varane (Real Madrid) et le milieu de terrain toulousain Étienne Capoue auxquels s'ajoute le défenseur central montpelliérain Mapou Yanga-Mbiwa. Ce dernier présente la particularité d'avoir suivi le stage de préparation à l'Euro, mais n'a pas fait partie du groupe des 23 joueurs emmenés par le précédent sélectionneur, Laurent Blanc, en Ukraine.

Au chapitre des nouveautés, et outre ces quatre néophytes en bleu, Deschamps a également choisi de rappeler plusieurs joueurs ayant assez peu de temps de jeu au niveau international, comme le Lillois Rio Mavuba, six sélections dont la dernière en 2007, ou encore le Lyonnais Maxime Gonalons et le Parisien Mamadou Sakho.

«Ce n'est jamais facile (de faire une liste), maintenant, de là à dire que c'est difficile... C'est surtout la période et le peu de visibilité sur les joueurs et leur temps de jeu qui a augmenté la difficulté. Certains ont repris plus tard que d'autres. Il y a des disparités importantes sur le plan athlétique», a confié Deschamps lors d'une conférence de presse, jeudi, au siège de la Fédération française de football.

Plusieurs des joueurs utilisés lors de la campagne de l'Euro 2012 manqueront ce premier rendez-vous de l'ère Deschamps. C'est, bien sûr, le cas, de Samir Nasri et de Jérémy Menez qui ont été suspendus, le premier pour trois matchs, le second pour une rencontre, par la commission fédérale de discipline à la suite de leur comportement au Championnat d'Europe.

Pour l'exemple et pour bien affirmer les valeurs qu'il entend défendre, Deschamps a également écarté Yann M'Vila et Hatem Ben Arfa. Les deux hommes avaient été, eux aussi, entendus par la commission de discipline, mais avaient bénéficié de sa clémence et n'avaient fait l'objet que d'un simple rappel à l'ordre.

«J'ai pris la décision de ne pas sélectionner M'Vila et Ben Arfa. Cela me paraît logique et cohérent par rapport à ce que j'attends des joueurs en matière d'attitude et de comportement, a assuré Deschamps. À ceux qui pourraient être sélectionnés de bien comprendre ce message.»

Plusieurs joueurs sur lesquels s'était appuyé Blanc lors de l'Euro, comme Philippe Mexès ou Florent Malouda, n'ont pas été appelés. Mais Deschamps a assuré que rien n'est définitif et que personne n'est écarté.

PLUS:pc