NOUVELLES

Chavez accuse un Américain arrêté au Venezuela d'être à la solde de l'opposition

09/08/2012 10:01 EDT | Actualisé 09/10/2012 05:12 EDT

CARACAS, Venezuela - Le président du Venezuela Hugo Chavez a annoncé jeudi que les forces de sécurité du pays avaient arrêté un citoyen américain et le suspectaient d'être un mercenaire qui pourrait être impliqué dans une conspiration présumée visant à déstabiliser le gouvernement si le candidat de l'opposition perd la prochaine élection présidentielle.

M. Chavez a indiqué que l'homme hispanique avait été arrêté le 4 août en passant de la Colombie au Venezuela. Le président a ajouté que l'homme possédait un passeport américain avec des tampons d'entrée et de sortie de pays incluant l'Irak, l'Afghanistan et la Libye, ainsi qu'un carnet de notes contenant des coordonnées géographiques.

L'identité de l'homme n'a pas été divulguée. Un responsable de l'ambassade américaine à Caracas n'a pas voulu commenter.

Lors d'un rassemblement électoral, M. Chavez a déclaré que le suspect «avait tout l'air d'un mercenaire». L'individu aurait déchiré une partie de son carnet lorsqu'il a été arrêté, a ajouté le président sortant.

Il a par ailleurs suggéré, sans offrir de preuves, que l'Américain aurait pu avoir été recruté par des opposants du gouvernement pour provoquer des manifestations violentes si le candidat de l'opposition à la présidentielle Henrique Capriles perdait l'élection du 7 octobre. M. Chavez a promis plusieurs fois de se faire réélire et de continuer de guider le pays vers le socialisme.

Les politiciens opposés à M. Chavez ont rejeté les allégations présidentielles voulant qu'ils tentent de provoquer des troubles ou qu'ils conspirent avec des responsables américains en cas de défaite le jour du scrutin.

PLUS:pc