Cannibale de Miami: l'itinérant Ronald Poppo, raconte son agression

Publication: Mis à jour:

Une voix étrangement calme et posée. Une chaîne américaine, CBS Miami, a réussi à se procurer le témoignage de Ronald Poppo, le SDF de 65 ans qui en mai dernier s'est fait dévorer une grande partie du visage par un homme nu, Rudy Eugene dans une rue de Miami.

CBS Miami a diffusé l'enregistrement des déclarations du SDF à la police (voir le document en anglais ci-dessous). "Il m'a déchiré le visage en lambeaux" raconte Ronald Poppo. Cette terrible agression l'a laissé aveugle, sans nez et défiguré à vie.

Poppo Transcript

Ronald Poppo vivait dans la rue depuis de nombreuses années et ce jour-là quand cet homme s'est avancé vers lui, il ne s'est pas méfié. Avant d'essayer de l'étrangler, Rudy Eugene semblait presque "amical" : "pendant un très court moment, j'ai même pensé que c'était un type bien, mais il est rapidement devenu hors de lui. Apparemment il n'avait pas passé un très bon moment à la plage ce matin-là, il en revenait. J'imagine qu'il a voulu se défouler sur moi."

"Qu'est-ce qui peut provoquer une telle attaque? Je n'ai rien fait ou dit qui aurait pu le mettre dans cet état..." constate Ronald Poppo. Malgré les résultats toxicologiques qui démontrent que Rudy Eugene n'avait que du cannabis dans le sang, Ronald Poppo en est convaincu, Rudy Eugene avait pris de la drogue : " Il parlait de manière étrange. Il a dit que j'allais mourir et qu'il allait mourir aussi. Il avait du prendre quelque chose. Il a dit qu'il était allé à la plage pour acheter de la drogue et qu'il n'avait pas pu le faire. Cela l'avait vraiment beaucoup énervé."

Plusieurs incohérences montrent que la victime était toujours confuse lorsqu'elle a été interrogée par la police : Ronald Poppo a par exemple déclaré que Rudy Eugene était sorti d'une voiture habillé et s'était avancé vers lui, ce que la vidéo surveillance dément formellement. Il a aussi raconté qu'il avait compris par télépathie que Rudy Eugene était un dealer de drogue.

Mais ce tragique fait divers aura au moins permis au SDF de reprendre contact avec sa famille et en particulier sa soeur qui le croyait mort depuis longtemps. A la fin de l'enregistrement, Ronald Poppo a tenu à remercier la police et la patience des détectives : "S'ils n'avaient pas été là à temps, qui sait dans quel état j'aurais été retrouvé? Je serais même peut-être mort."

LIRE AUSSI :

» Le cannibale de Miami drogué à son insu ou victime du vaudou selon sa fiancée
» Le cannibale de Miami n'avait pas de chair humaine dans l'estomac selon l'autopsie
» Cannibale de Miami : quelle est cette drogue, les sels de bain, qui a poussé au cannibalisme ?
» Rudy Eugene, le zombie cannibale de Miami: sa victime restera aveugle
» Rudy Eugene, le cannibale de Miami, n'avait consommé rien d'autre que de la marijuana

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Attaque cannibale à Miami
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Le cannibale de Miami n'avait consommé que de la marijuana

Le cannibale de Miami n'en était pas un

Le cannibale de Miami n'était ni cannibale ni défoncé aux «sels de ...

Rudy Eugene, le zombie cannibale de Miami: sa victime restera ...

Surveillance vidéo : Un cannibale en pleine action abattu à Miami ...

Rudy Eugène, le cannibale de Miami – Metro

Cannibale de Miami: le SDF, Ronald Poppo, raconte son agression

Miami cannibal attack victim Ronald Poppo recalls attack by naked ...