Huffpost Canada Quebec qc

Un but de Matheson procure la victoire et une médaille de bronze aux Canadiennes (PHOTOS - VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
CANADA SOCCER
Getty Images

COVENTRY, Royaume-Uni - Trois jours après sa douloureuse défaite aux mains des États-Unis, l'équipe féminine de soccer du Canada a infligé un sort semblable à celle de la France, jeudi.

Diana Matheson a fait bouger les cordages pendant les arrêts de jeu de la deuxième demie et le Canada a signé une spectaculaire victoire de 1-0.

Le but de Matheson, inscrit pendant la 92e minute de jeu, procure donc au Canada une médaille de bronze, la première de son histoire en soccer aux Jeux olympiques.

Il s'agit aussi de la première médaille canadienne dans un sport collectif traditionnel à des jeux d'été depuis la conquête de l'argent par l'équipe masculine de basketball aux Jeux de Berlin, en 1936.

Lundi, en demi-finale, le Canada avait subi un controversé revers de 4-3 face aux États-Unis sur un but d'Alex Morgan avec moins d'une minute à écouler aux arrêts de jeu de la deuxième période de prolongation.

Matheson, une milieu de terrain mesurant à peine 1m50, a battu la gardienne de but Sarah Bouhaddi à l'aide d'un tir depuis la surface de réparation, semant le désarroi parmi l'équipe française qui avait assailli le filet canadien tout au long du match.

«Je n'ai aucune idée de ce qui s'est produit. Je suis incapable de m'en souvenir, a déclaré Matheson. Je pense que le ballon est venu de la gauche et je me trouvais au bon endroit au bon moment. Le ballon était là, le filet était pour ainsi dire ouvert; tout s'est passé au ralenti.

«C'est comme dans un rêve. En ce moment, c'est encore irréel.»

La victoire a mis fin à une aventure historique pour les Canadiennes, qui participaient à la ronde des médailles pour la toute première fois après avoir terminé huitièmes à leur première présence aux Jeux, il y a quatre ans, à Pékin.

Il s'agit aussi d'une remarquable volte-face pour une équipe qui, à cette même période l'an dernier, était complètement désorganisée après s'être classée dernière à la Coupe du monde. Cette piètre performance avait mené à l'embauche de John Herdman au poste d'entraîneur en chef.

La France avait éliminé le Canada du tournoi de la Coupe du monde grâce à une victoire sans équivoque de 4-0, et les Canadiennes avaient promis de ne plus jamais revivre pareille sensation.

«Je pense que je suis en état de choc», a lancé la capitaine canadienne Christine Sinclair, auteure des trois buts de son équipe contre les États-Unis lundi.

«Certaines d'entre nous font partie de cette équipe depuis un bon bout de temps et ont vécu les hauts et les bas du soccer international, et rien ne se compare à ceci. Après la Coupe du monde l'an dernier, personne dans cette équipe, selon moi, ne pensait que c'était possible», a ajouté Sinclair.

C'est pourtant la formation française qui a bénéficié des meilleures opportunités, notamment en deuxième demie face à une défensive canadienne de plus en plus vulnérable.

Dans un intervalle d'à peine quelques minutes, Gaétane Thiney a expédié un tir sur le poteau, Élodie Thomis a vu le sien frapper la barre horizontale et la milieu de terrain canadienne Desiree Scott a privé la France d'un but certain en repoussant le ballon qui se trouvait à l'embouchure du filet.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Jeux olympiques de Londres: Résumé du Jour 13
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction