NOUVELLES

Bettman dit que la LNH sera en lock-out le 15 septembre s'il n'y pas d'entente

09/08/2012 03:35 EDT | Actualisé 09/10/2012 05:12 EDT
AP

NEW YORK, États-Unis - Gary Bettman a déclaré que la LNH imposera un lock-out à ses joueurs à compter du 15 septembre si un nouveau contrat de travail n'est pas ratifié.

Le commissaire de la Ligue nationale de hockey a annoncé cette nouvelle à l'Association des joueurs de la LNH (AJLNH) au cours d'une session de négociations, jeudi, et l'a confirmée aux journalistes sur place par la suite.

«Je n'ai fait que reconfirmer ce qui a déjà été répété plusieurs fois à l'Association des joueurs au cours des neuf à 12 derniers mois, a-t-il mentionné. En d'autres termes, le temps commence à manquer et les propriétaires ne sont pas prêts à travailler pendant des négociations pour une autre saison, alors nous devons trouver un terrain d'entente et le trouver rapidement. Nous croyons que les deux parties auront amplement le temps de se rencontrer et de conclure une entente, et c'est donc ce que nous visons comme objectif.»

Cela signifie qu'il ne reste que 37 jours aux deux parties pour s'entendre sur les termes d'un nouveau contrat de travail. Autant les propriétaires que les joueurs estiment être loin d'une entente.

Et le temps file.

Donald Fehr, le directeur exécutif de l'AJLNH, devrait déposer une contre-offre à la LNH quand les deux parties se rencontreront à Toronto, la semaine prochaine. Elle ne ressemblera en rien à celle que la ligue a présenté à l'AJLNH le 13 juillet dernier.

L'Association des joueurs n'a aimé que très peu, sinon aucun élément de ce document, qui demandait notamment une baisse de la part des joueurs dans le partage des revenus et qui incluait des nouvelles restrictions de contrat.

Un des objectifs visés par les joueurs est l'élargissement des revenus, et donc la mise en place d'un système de partage entre les équipes. Fehr a soulevé ce point jeudi lors des discussions avec les dirigeants de la LNH, de manière à démontrer pourquoi l'AJLNH n'était pas en faveur de l'offre de la ligue.

Bettman a indiqué que les «problèmes de revenus de base» étaient plus importants à considérer dans les négociations que le partage des revenus.

«L'offre fondamentale, notre offre initiale, est intimement liée avec le fait que nous devons dépenser moins d'argent en salaires des joueurs», a-t-il évoqué.

Fehr a répété que les deux parties pourraient convenir de jouer la prochaine saison même si une nouvelle entente n'est pas signée quand celle en cours viendra à échéance. Il appert toutefois que Bettman et les propriétaires d'équipes de la LNH ne soient pas prêts à en faire autant.

Même si les deux parties se sont rencontrées régulièrement depuis la fin du mois de juin, très peu de progrès a été réalisé au niveau de ce qu'elles appellent «les problèmes de revenus de base», et donc de quelle façon les revenus devraient être divisés.

«Il y a un gouffre immense [entre la ligue et l'AJLNH], a déclaré Fehr. Je vais m'en tenir à cela pour l'instant.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Souvenirs des Nordiques de Québec