NOUVELLES

Un poste de contrôle de l'armée attaqué à 80 km d'Abidjan, deux blessés (militaire)

08/08/2012 07:07 EDT | Actualisé 08/10/2012 05:12 EDT

Des inconnus armés ont attaqué un poste de contrôle de l'armée à l'entrée de la cité d'Agboville, à quelque 80 km au nord d'Abidjan, dans la nuit de mardi à mercredi, faisant deux blessés, a-t-on appris de source militaire.

"Une dizaine d'assaillants ont attaqué le poste d'observation des Forces républicaines (FRCI) à Erymakouguié", village voisin d'Agboville, a déclaré une source FRCI jointe par l'AFP sur place.

Lancée vers 01H00 du matin (locale et GMT), "l'attaque a duré deux heures. Le bilan fait état de deux blessés, dont un blessé grave qui a été hospitalisé", a-t-elle indiqué.

"Les assaillants ont ensuite pris la fuite mais nous avons arrêté quelques suspects", a-t-elle ajouté, sans plus de précision.

Cette attaque a été confirmée à l'AFP par plusieurs habitants et un journaliste local.

Elle survient après une série d'opérations, dimanche et lundi, menées par des assaillants non identifiés et dans lesquelles dix militaires ont été tués dans la capitale économique ivoirienne.

Elles ont été attribuées par le ministre de l'Intérieur, Hamed Bakayoko, à des partisans de l'ex-président Laurent Gbagbo. Le parti de M. Gbagbo a sommé le gouvernement d'agir face à une "vague de violence meurtrière".

bur-tmo/jlb

PLUS:afp