NOUVELLES

Tunisie : Amnesty s'inquiète de restrictions aux libertés

08/08/2012 12:29 EDT | Actualisé 08/10/2012 05:12 EDT

L'ONG de défense des droits de l'Homme Amnesty international s'est inquiétée mercredi de nouvelles restrictions des libertés fondamentales orchestrées par le gouvernement tunisien dominé par les islamistes.

"Il y a des preuves croissantes en Tunisie que le nouveau gouvernement renforce les restrictions sur les libertés fondamentales", a estimé l'organisation dans un communiqué.

Amnesty cite à ce titre les doutes pesant sur la légitimité de l'arrestation dimanche pour ivresse d'un blogueur et critique du gouvernement, Sofiane Chourabi, estimant "plus que probable" qu'elle soit liée à ses activités militantes.

L'ONG estime aussi qu'un projet de loi devant introduire des peines de prison ferme pour les atteintes au sacré équivalait à l'introduction "de nouvelles restrictions de la liberté d'expression".

Le parti islamiste au pouvoir, Ennahda, a été accusé à plusieurs reprises par l'opposition et une partie de la société civile de s'en prendre à la liberté d'expression et de la presse.

L'instance tunisienne chargée de réformer le secteur des médias pour garantir leur indépendance s'est sabordée début juillet.

alf/Bsh/cnp

PLUS:afp