NOUVELLES

Les troupes syriennes lancent un assaut terrestre sur Alep

08/08/2012 09:09 EDT | Actualisé 08/10/2012 05:12 EDT

BEIRUT - BEYROUTH (Sipa) — Les troupes syriennes ont lancé un assaut terrestre sur Alep mercredi, reprenant le contrôle de Saladin, le principal quartier rebelle du nord de la ville, a affirmé l'agence de presse officielle SANA.

Selon SANA, l'armée a infligé des pertes importantes à des "groupes terroristes armés". Mais d'après le président de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), Rami Abdul-Rahman, les soldats ont rencontré une forte résistance dans leur offensive.

Parallèlement, quelque 2.400 personnes, essentiellement des femmes et des enfants, ont franchi la frontière pour se réfugier en Turquie dans la nuit de mardi à mercredi afin d'échapper aux violences en Syrie, a annoncé l'agence de presse turque Anadolu.

Selon Anadolu, deux généraux et deux colonels font partie des personnes ayant franchi la frontière. D'après l'agence de presse, neuf réfugiés, dont des femmes et des enfants, ont été blessés dans des villages situés près d'Alep et d'Idlip, près de la frontière.

Le nombre de réfugiés fuyant en Turquie a fortement augmenté ces deux derniers jours. Les autorités ont fait état de 1.328 arrivées mardi, alors que les rebelles essayent d'étendre leur contrôle sur Alep, la plus grande ville de Syrie, où les combats font rage.

Des bombardements sur la ville syrienne de Tal Rafaat, également près de la frontière, ont provoqué la fuite de nombreuses personnes en Turquie pour se mettre en sécurité, selon des activistes.

Quelque 50.000 Syriens ont déjà trouvé refuge en Turquie, et davantage en Jordanie et au Liban.

Par ailleurs, à Amman, le ministre jordanien de l'Information Sameeh Maaytah, cité par l'agence officielle Petra, a confirmé que l'ex-Premier ministre syrien Riyad Hijab se trouvait en Jordanie, mettant fin aux spéculations sur l'endroit où il s'est réfugié.

Riad Hijab "est entré en Jordanie aux premières heures de l'aube aujourd'hui avec plusieurs membres de sa famille", a déclaré Sameeh Maaytah à Petra.

Il n'a pas fait allusion aux informations contradictoires selon lesquelles Riad Hijab se trouvait déjà en Jordanie, après avoir fait défection lundi pour rejoindre l'opposition. Lundi, le ministre avait démenti qu'il se trouvait en territoire jordanien.

A Paris, le président français François Hollande s'est entretenu mardi soir par téléphone avec le roi Abdallah II de Jordanie au sujet du déploiement prochain par la France, à la frontière jordano-syrienne, d'un groupe médico-chirurgical militaire complété de moyens civils.

Selon l'Elysée, le chef de l'Etat a "salué les efforts faits par la Jordanie pour venir en aide aux milliers de réfugiés qu'elle accueille sur son territoire et il a assuré le roi Abdallah II du soutien de la France face à cette urgence humanitaire".

Le roi Abdallah II s'est "félicité" de cette initiative, affirmant que "la Jordanie coopérera pleinement avec la France pour la mise en place du groupe médico-chirurgical", a précisé l'Elysée dans un communiqué.

Par ailleurs, le Quai d'Orsay a annoncé mercredi que "dans le cadre de sa présidence du Conseil de sécurité des Nations Unies, la France organisera à New York une réunion au niveau ministériel le 30 août "pour traiter de la situation en Syrie", et que le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius présidera cette séance.

pyr/AP-v421-com

PLUS:pc