NOUVELLES

Le bénéfice de Rona grimpe à 43,6 millions $ au deuxième trimestre

08/08/2012 09:22 EDT | Actualisé 08/10/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Rona (TSX:RON) a affirmé mercredi que son virage vers de plus petits magasins de quartier rapportait des dividendes puisque ces quincailleries ont enregistré de meilleurs résultats que ses grandes surfaces au deuxième trimestre, au cours duquel les consommateurs prudents ont recommencé à dépenser.

Le plus important détaillant et distributeur de produits de quincaillerie, de rénovation et de jardinage au Canada, qui s'oppose à une offre publique d'achat non sollicitée faite par Lowe's, continue d'ouvrir ce qu'elle appelle des magasins de «proximité» proposant une gamme moins importante de produits.

«L'objectif premier est de nous rapprocher des consommateurs canadiens et de redéfinir l'expérience de consommation», a déclaré le président et chef de la direction de Rona, Robert Dutton, lors d'une conférence téléphonique.

Rona compte des magasins de différents concepts et tailles, en plus d'un site Web repensé et d'un réseau de distribution réorganisé.

L'entreprise québécoise a dit s'attendre à ce que les modifications apportées lui rapportent 10 millions $ de bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) supplémentaire cette année, 30 millions $ en 2013 et plus de 40 millions $ par la suite.

Le directeur financier de Rona, Dominique Boies, a fait remarquer que la tendance actuelle, voyant les consommateurs favoriser les plus petits magasins, durait depuis déjà quelques trimestres.

«Et nous croyons que ça va se poursuivre. C'est vraiment l'une des raisons pour lesquelles nous allons dans cette direction en réorganisant notre réseau», a-t-il dit.

Rona a indiqué que ses résultats du deuxième trimestre répondaient à ses attentes, bien que des éléments non récurrents aient eu pour effet de réduire ses profits.

L'entreprise a indiqué avoir enregistré un bénéfice net 43,6 millions $, ou 36 cents par action, au deuxième trimestre, en hausse de 17,7 pour cent par rapport au résultat de 37 millions $, ou 28 cents par action, réalisé lors de la même période l'an dernier.

Ses revenus trimestriels se sont améliorés de 3,4 pour cent, à 1,4 milliard $. Rona attribue cette hausse à une augmentation de 8,7 pour cent des ventes du secteur de la distribution et à une hausse de 1,8 pour cent des ventes du secteur détail et commercial.

Les analystes consultés par Thomson Reuters prévoyaient un bénéfice de 37 cents par action, mais les revenus de Rona correspondent à leurs attentes.

Des éléments inhabituels totalisant 13 millions $ ont été enregistrés au cours du trimestre dans le cadre du programme de redéploiement du réseau de magasins à grande surface vers des magasins de proximité et satellites.

Après la comptabilisation d'éléments inhabituels totalisant 9,5 millions $ après impôts, le résultat net attribuable aux actions participantes, à la suite du dividende sur les actions privilégiées, est passé de 37 millions $ à 34,1 millions $. Le résultat net par action est pour sa part demeuré stable à 28 cents.

Depuis la fin du deuxième trimestre, le 24 juin, Rona a reçu et rejeté une offre d'achat d'une valeur de 1,7 milliard $ de la part du géant américain Lowe's, le deuxième joueur en importance sur le marché américain derrière Home Depot.

À la Bourse de Toronto, mercredi après-midi, les actions de Rona ont clôturé en baisse de 2 cents à 13,73 $.

PLUS:pc