NOUVELLES

La Libye depuis la chute de Mouammar Kadhafi

08/08/2012 12:11 EDT | Actualisé 08/10/2012 05:12 EDT

Dates-clés de la Libye depuis la chute de Mouammar Kadhafi, tué peu après son arrestation à Syrte, en octobre 2011, après 42 ans de règne.

--2011--

- 20 oct: Le leader déchu en fuite Mouammar Kadhafi, au pouvoir depuis 1969, est tué dans le dernier assaut contre sa région d'origine, Syrte, à 360 km à l'est de Tripoli.

Il était confronté depuis février à un soulèvement transformé en un conflit armé qui a abouti à la chute de Tripoli en août, grâce à l'appui décisif d'une opération de l'OTAN lancée dès mars. Il est le seul dirigeant arabe à avoir été tué depuis l'éclatement du Printemps arabe.

- 23 oct: Le Conseil national de transition (CNT, ex-rébellion) proclame la "libération totale" du pays. Le conflit a fait plus de 30.000 morts (CNT).

- 31 oct: Fin de l'opération de l'Otan "Protecteur unifié", sept mois après les premiers bombardements de l'Alliance contre des positions des forces de Kadhafi.

- 19 nov: Arrestation dans le Sud du fils le plus en vue de Kadhafi, Seif al-Islam, recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l'humanité.

- 12-13 déc: Manifestation à Benghazi, dans l'Est, pour dénoncer le CNT, accusé de manque de transparence sur ses activités et sa composition.

--2012--

- 17 mars: Abdallah al-Senoussi, beau-frère de Kadhafi recherché par la CPI, est arrêté à Nouakchott.

- 8 mai: Les autorités font usage de la force pour déloger d'ex-rebelles ayant pris d'assaut le siège du gouvernement à Tripoli pour réclamer des primes. Le 4 juin, une milice prend d'assaut l'aéroport de Tripoli, bloquant quelques heures le trafic aérien.

- 20 juin: Plus d'une centaine de morts et 500 blessées en une semaine de violences tribales au sud-ouest de Tripoli. De nombreux affrontements tribaux ont eu lieu dans le pays, notamment à Koufra en février (une centaine de morts).

- 7 juil: Les Libyens se rendent aux urnes pour la première fois pour élire une Assemblée nationale, le Congrès général national (CGN).

L'Alliance des forces nationales (AFN), une coalition de plus de 40 petits partis libéraux, obtient 39 sièges sur les 80 réservés à des partis politiques. Le Parti de la justice et de la construction (PJC), issu des Frères musulmans, est la 2e formation (17). 120 sièges ont été attribués à des indépendants.

- 6 août: Trois hommes soupçonnés de préparer des attentats à la bombe sont tués au cours d'une opération des forces de l'ordre près de Tripoli, au lendemain de l'explosion d'une voiture piégée dans le centre de la capitale. La résidence du CICR à Misrata (ouest) cible d'une attaque à l'arme lourde.

- 8 août: Le CNT doit remettre les rênes du pays à l'Assemblée issue des élections au cours d'une cérémonie symbolique marquant une passation du pouvoir après plus de quarante ans de dictature.

acm/bc/tp

PLUS:afp