NOUVELLES

JO-2012/Basket - USA-Argentine et Espagne-Russie en demi-finales

08/08/2012 07:12 EDT | Actualisé 08/10/2012 05:12 EDT

Les demi-finales du tournoi olympique de basket opposeront les Etats-Unis à l'Argentine et l'Espagne à la Russie, ont décidé les quarts de finale disputés mercredi à Londres.

Trois de ces quatre équipes figuraient déjà dans le dernier carré des Jeux de Pékin il y a quatre ans, la Russie étant la seule nouvelle invitée.

Les deux demi-finales concerneront des équipes qui se sont déjà affrontées au premier tour pour une très nette victoire américaine sur l'Argentine (126-97) et un succès sur le fil (77-74) de la Russie contre l'Espagne.

Mercredi, le quart de finale le plus disputé a opposé l'Espagne, en argent à Pékin, à la France dans le remake de la final du dernier Euro.

Comme en Lituanie, ce sont les Espagnols qui ont gardé le dessus (66-59) mais avec nettement moins de marge, à l'issue d'un match disputé dans une ambiance houleuse et terminé sur deux fautes antisportives côté français.

Le Français Nicolas Batum a d'abord séché Juan Carlos Navarro avant de déclarer que l'Espagne avait fait exprès de perdre son dernier match de poule pour éviter les USA en demi-finales. Il s'est ensuite excusé pour son geste sur Navarro.

La France a plutôt bien contrôlé la raquette espagnole, limitant Pau et Marc Gasol à 10 et 14 points. Mais les Bleus, portés par Tony Parker et Boris Diaw (15 points) n'ont marqué qu'un seul panier dans les cinq dernières minutes.

La Russie, qui ont logiquement dominé 83-74 la Lituanie avec 19 points, 13 rebonds, 3 passes et 3 contres d'Andrei Kirilenko, auront une belle carte à jouer face aux Espagnols qui jouent moins bien qu'en 2008.

L'Argentine, elle, est toujours là et a atteint pour la troisième fois de suite le dernier carré des jeux Olympiques en battant 82-77 le Brésil.

Cela fait des années qu'on parle du "dernier Tango" mais elle est de nouveau à une victoire d'une troisième médaille, après l'or en 2004 et le bronze en 2008.

A Londres, Il faudra probablement viser le bronze, à moins d'un immense exploit face aux Etats-Unis, dernière équipe invaincue du tournoi et vouée à la rester.

L'Australie a résisté une demi-heure mercredi avant de plier inévitablement (119-86) face aux Américains, portés par un show tardif de Kobe Bryant (20 points) et un "triple-double" de LeBron James (11 points, 11 passes, 14 rebonds).

jk/jr

PLUS:afp