NOUVELLES

JO-2012: la Chine rend hommage à Liu Xiang et s'interroge sur sa carrière

08/08/2012 06:44 EDT | Actualisé 08/10/2012 05:12 EDT

La presse et des centaines de milliers d'internautes chinois ont rendu hommage mercredi à l'idole nationale Liu Xiang, au lendemain de son élimination en série du 110 m haies aux jeux Olympiques de Londres.

Pratiquement tous les quotidiens du pays ont consacré leur "Une" au drame de la sortie prématurée de Liu, qui était l'une des vedettes annoncées de ces Jeux. L'athlète est lourdement tombé dès la première haie et pourrait souffrir d'une rupture du tendon d'Achille, selon le chef de l'équipe de Chine d'athlétisme.

"C'est la fin de l'ère Liu Xiang", a jugé le Quotidien du peuple, le journal le plus distribué en Chine, en appelant ses lecteurs à faire preuve de "compréhension" envers le héros déchu.

"La retraite de Liu est pratiquement certaine", a également estimé les Nouvelles de Pékin, tandis que la chaîne d'Etat CCTV a conclu que Liu Xiang avait peut-être tenté de courir sa dernière course à Londres.

Le premier site de microblogging du pays, Sina Weibo, a ouvert une page spéciale sur le sujet qui a rassemblé plus de 28 millions de contributions.

Liu Xiang, enfant chéri des sponsors, avait dû renoncer en série aux JO-2008 devant son public à Pékin, victime déjà d'une blessure à un tendon d'Achille qu'il tentait de soigner depuis plusieurs mois. Il avait mis plus d'un an à revenir au plus haut niveau.

Aussi, avec cette nouvelle très forte déception, certains internautes ne ménageaient pas l'idole déchue, l'accusant d'avoir joué la comédie et le surnommant même "Liu Shuai Shuai" ("Liu la chute").

Mais la vaste majorité choisissaient de soutenir le champion olympique 2004, de le remercier, de le réconforter. A l'image de l'actrice Yao Chen, dont les microblogs sont suivis par 23 millions d'inscrits. "Tu restes pour moi un héros", a-t-elle écrit.

Les critiques visant Liu sur la Toile n'étaient pas reprises dans les médias chinois. Selon le South China Morning Post, quotidien de Hong Kong, les autorités chinoises chargées de la propagande ont donné comme instruction à la presse d'éviter toute couverture négative concernant l'athlète éliminé.

tjh-seb/ep/jmt

PLUS:afp