NOUVELLES

JO-2012 - 200 m: Bolt pour entrer définitivement dans la légende

08/08/2012 04:36 EDT | Actualisé 08/10/2012 05:12 EDT

Après avoir conservé sa couronne sur 100 m, dimanche, le Jamaïcain Usain Bolt s'attaque au second chapitre pour entrer définitivement dans la légende, en faisant de même en finale du 200 m aux jeux Olympiques de Londres, jeudi (19h55 GMT).

Bolt, pas encore 26 ans, deviendrait le seul +double-double+, avec quatre titres olympiques individuels en sprint, mieux que Carl Lewis (3).

Le chrono (9.63) et la manière affichés sur la ligne droite laissent peu de doute sur l'efficacité retrouvée de +La Foudre+, qui a toujours rappelé que le 200 m était sa distance et son domaine réservé.

"Il est dans une forme excellente. Vous avez vu comment il a démoli la concurrence sur 100 m dimanche. La finale jeudi sera du même acabit", résume Albert Ferguson, organisateur de compétitions scolaires d'athlétisme en Jamaïque.

Mercredi, en demies, Bolt a encore paru très à l'aise, se payant le luxe de couper son effort au bout de 100 m, en début de ligne droite, pour terminer en 20 sec 18/100e.

Alors le seul espoir, infinitésimal pour ses adversaires, c'est que Bolt +coince+ dans le rapport vitesse-résistance, une des clés du demi-tour de piste, avec aussi l'aptitude à virer.

Les adversaires? A vrai dire il y en a un seul sur le papier: son compatriote et partenaire d'entraînement Yohan Blake, également son dauphin sur 100 m à 12/100e.

Même s'il a devancé son aîné en finale des sélections jamaïcaines (19.80 contre 19.83), le 1er juillet dernier, après l'avoir aussi battu deux jours plus tôt en finale du 100 m (9.75 contre 9.86), Blake reste une inconnue sur la distance.

Sa référence chronométrique n'est pourtant pas anodine. Il avait explosé son record en claquant 19 sec 26/100e le 16 septembre 2011 à Bruxelles, soit la deuxième performance de tous les temps, tous près des 19 sec 19/100e de Bolt, référence planétaire. Et, surtout, en finissant en trombe.

Ce soir-là, Bolt, qui venait de gagner le 100 m de la réunion belge, avait blêmi. Pour la première fois depuis les Jeux de Pékin, un adversaire avait osé approcher son chrono.

D'ailleurs, +La Bête+ Blake estime que le 200 m est plus dans ses cordes, de nature à exalter justement cette "résistance à la vitesse".

Tous les autres paraissent bons à se disputer la dernière place du podium, à commencer par le Français Christophe Lemaitre, déjà médaille de bronze aux Mondiaux-2011 à Daegu, ou l'Américain Wallace Spearmon.

asc/jmt

PLUS:afp