NOUVELLES

Il ne faut pas baisser la garde dans la lutte contre le sida (Clinton)

08/08/2012 06:25 EDT | Actualisé 08/10/2012 05:12 EDT

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a appelé mercredi au Cap à ne pas relâcher l'effort dans la lutte contre le sida, se félicitant des résultats obtenus en Afrique du Sud grâce notamment à une importante aide des Etats-Unis.

"Même si nous prenons un instant pour dire +C'est du bon boulot+, nous ne devons pas faire l'erreur de penser que notre travail est achevé", a déclaré Mme Clinton dans un discours prononcé dans une township du Cap, faisant un bilan de la lutte contre le VIH-sida en Afrique du Sud, où elle achevait mercredi une visite de trois jours.

"La maladie est toujours dangereuse, et elle exige toujours notre attention, mais maintenant, il y a un système en place qui peut aider à la garder sous contrôle", a-t-elle relevé.

Les Etats-Unis ont donné 3,2 milliards de dollars à l'Afrique du Sud pour la lutte contre le sida depuis 2003, a rappelé la secrétaire d'Etat.

"Et voyez les résultats!" Plus de 1,2 million de personnes reçoivent des antirétroviraux (ARV), 2,4 millions de personnes ont reçu des soins et le taux de transmission du VIH de la mère à l'enfant a été réduit à "un remarquable" 2,7%, a-t-elle souligné.

"Ca a été un véritable partenariat. L'Afrique du Sud et les États-Unis ont apporté ressources, expertise et engagement dans cette mission. Nous n'aurions pas pu aller aussi loin faire à ce point sans l'investissement mutuel. Et ce que nous faisons ici aujourd'hui va assurer la poursuite de ce partenariat", a encore déclaré Hillary Clinton.

Mme Clinton a signé mercredi avec le gouvernement sud-africain une "feuille de route" décrivant la suite de la collaboration des deux pays dans la lutte contre le VIH-sida.

"Ce partenariat change, mais il change pour le mieux", a-t-elle noté: si l'Afrique du Sud doit clairement prendre la direction des opérations, les Etats-Unis ne vont pas se retirer, a assuré la chef de la diplomatie américaine.

nr-liu/cpb/efr

PLUS:afp