NOUVELLES

France - Deschamps entre en scène

08/08/2012 10:41 EDT | Actualisé 08/10/2012 05:12 EDT

Un mois tout juste après sa nomination à la tête de l'équipe de France, Didier Deschamps effectue le premier grand acte de sa nouvelle vie de sélectionneur en divulguant jeudi la liste des joueurs pour l'amical contre l'Uruguay, le 15 août au Havre.

Cette annonce est un véritable baptême du feu pour le successeur de Laurent Blanc, puisqu'elle est censée lever le voile sur le style qu'il veut imprimer à sa formation et sur l'architecture de son futur groupe.

Le patron des Bleus n'aura ensuite pas vraiment le temps de prospecter puisque le premier rendez-vous des éliminatoires du Mondial-2014 est programmé dès le 7 septembre en Finlande.

Deschamps débarque en tout cas dans un climat plus apaisé que son prédécesseur, obligé en 2010 de solder les comptes après le fiasco des Bleus au Mondial.

Mais sans avoir été aussi cataclysmique qu'il y a deux ans, l'Euro-2012, bouclé en quarts de finale par les Bleus, a tout de même laissé un goût très amer et l'image des Français en est une nouvelle fois ressortie laminée avec deux joueurs cloués au pilori: Samir Nasri (3 matches) et Jérémy Ménez (1 match), suspendus par la Fédération en raison de leurs mauvais comportements.

Pour le reste, Deschamps n'a pas les pieds et poings liés pour sa première liste et peut bâtir un groupe à sa guise. Les principaux cadres de l'ère Blanc (Lloris, Cabaye, Ribéry, Benzema, A. Diarra) n'ont aucune raison de s'inquiéter mais pour les autres, tout reste ouvert, à commencer par les deux autres joueurs déférés devant la commission de discipline de la FFF mais non sanctionnés, Yann M'Vila et Hatem Ben Arfa.

Le Rennais incarne à 22 ans l'avenir au poste de milieu défensif et ne devrait pas payer son moment d'égarement mais le dossier Ben Arfa est en revanche plus épineux, le joueur ayant eu des relations très compliquées avec Deschamps au cours de leurs années marseillaises communes.

Deschamps devra aussi régler le cas de quelques trentenaires dont l'avenir en sélection s'inscrit en pointillés après un Euro poussif (Evra, Malouda) tout en opérant un certain renouvellement avec des jeunes déjà appelés ou aux portes du groupe (Koscielny, Yanga-Mbiwa, Sakho, Kaboul, Lacazette, Varane, Capoue).

L'amical contre l'Uruguay pourrait aussi permettre de revoir quelques grands absents français de l'Euro. Le milieu Yoann Gourcuff, recalé de dernière minute par Blanc revient en forme et postule pour un retour.

Deschamps pourrait surtout profiter de la fin des pépins à répétition d'Abou Diaby, dont l'abattage et la technique ont cruellement fait défaut aux Bleus et à Laurent Blanc ces derniers mois.

kn/ybl/gf/we

PLUS:afp