NOUVELLES

Egypte: troubles dans le Sinaï depuis la chute de Moubarak

08/08/2012 07:34 EDT | Actualisé 08/10/2012 05:12 EDT

Rappel des principaux troubles dans le Sinaï, où l'insécurité a fortement augmenté depuis la chute du président Hosni Moubarak en février 2011.

--2011--

- 18 août: Un commando venu du Sinaï tend une triple embuscade à 20 km au nord d'Eilat, tuant huit Israéliens, dont un soldat et un policier. Poursuivant les assaillants, les forces israéliennes en tuent sept, ainsi que cinq policiers égyptiens dans des échanges de tirs. L'incident déclenche une crise diplomatique entre les deux pays, l'Egypte rappelant son ambassadeur en Israël pour protester contre la mort de cinq de ses policiers.

--2012--

- 16 mars: Des bédouins qui assiégeaient depuis huit jours le camp d'une force de paix internationale dans le Sinaï annoncent la levée de leur siège, tout en fixant un délai d'un mois aux autorités pour libérer des membres de leurs tribus.

- 18 juin: Des assaillants venus du Sinaï s'infiltrent en Israël et tendent une embuscade à deux voitures transportant des ouvriers du bâtiment israéliens, tuant l'un d'eux et déclenchant une fusillade au cours de laquelle deux des assaillants sont tués.

Pour tenter d'empêcher ces infiltrations et attaques, Israël a accéléré la construction d'une clôture le long de la frontière avec l'Egypte.

- 13-16 juil: Des Bédouins égyptiens retiennent pendant trois jours deux touristes américains et leur guide égyptien dans le Sinaï. Les enlèvements se sont multipliés ces derniers mois dans la région. La totalité des otages ont jusqu'ici été relâchés sains et saufs.

- 19 juil: Deux soldats égyptiens tués par des activistes islamistes présumés dans le nord du Sinaï (sécurité).

- 22 juil: Un attentat vise le gazoduc qui traverse le Sinaï pour alimenter Israël et la Jordanie, le 15e depuis 2011. Des combattants bédouins sont soupçonnés d'en être responsables.

- 5 août: 16 gardes-frontières égyptiens sont tués près de la frontière avec Israël par un commando qui s'infiltre ensuite sur le territoire israélien où il est neutralisé. Cette attaque est la plus grave contre les forces égyptiennes dans la péninsule depuis les accords de paix israélo-égyptiens de 1979, qui ont rendu le Sinaï à l'Egypte.

L'Egypte décide de fermer le terminal de Rafah, à sa frontière avec la bande de Gaza, unique point de passage entre le territoire palestinien, aux mains par le mouvement islamiste Hamas, et le monde extérieur à ne pas être contrôlé par Israël.

- 8 août: Vingt activistes sont tués dans des frappes menées à l'aube par des hélicoptères de l'armée égyptienne dans le Sinaï, quelques heures après les funérailles militaires, au Caire, des 16 gardes-frontières tués. C'est la première fois, depuis des décennies, que l'armée égyptienne mène des frappes aériennes dans la péninsule.

Israël souhaite le succès de l'opération.

acm/bc/hj

PLUS:afp