NOUVELLES

Des violences avec des islamistes organisées par l'ex-régime (ministre)

08/08/2012 12:37 EDT | Actualisé 08/10/2012 05:12 EDT

Des violences récentes ayant impliqué des islamistes intégristes en Tunisie ont été commanditées par des partisans du régime déchu du président Zine El Abidine Ben Ali, a affirmé mercredi le ministre des Affaires religieuses Noureddine Khademi.

"Des éléments ayant appartenu à l'ancien parti au pouvoir (le Rassemblement constitutionnel démocratique, RCD), connus pour leur haine de l'islam ou ayant des antécédents judiciaires, sont derrière les derniers incidents", a déclaré M. Khademi, cité par l'agence officielle TAP.

Il a appelé à "préserver la neutralité des mosquées qui doivent rester des lieux de culte ouverts à tous les croyants indépendamment de leurs appartenances politiques".

Des actes de violences ont été enregistrés ces derniers jours impliquant des salafistes, de plus plus actifs après la révolution de 14 janvier 2011 et la chute de l'ancien président Ben Ali.

Lundi soir, une bagarre a opposé deux groupes de cette mouvance, certains faisant même usage de gaz lacrymogène et d'armes blanches dans une mosquée à Béja (nord-ouest).

Par ailleurs, un membre fondateur du parti islamiste Ennahda au pouvoir, Abdelfattah Mourou, a été violemment agressé et légèrement blessé à la tête dans la nuit de dimanche à lundi par un militant islamiste radical.

Le gouvernement est accusé par l'opposition de se montrer trop conciliant vis-à-vis des militants salafistes.

kl/alf/tp

PLUS:afp