NOUVELLES

Des économistes testent l'efficacité du principe de retour à l'expéditeur

08/08/2012 02:05 EDT | Actualisé 08/10/2012 05:12 EDT

CONCORD, États-Unis - Un professeur d'université du New Hampshire et trois autres économistes ont envoyé des courriers à de faux destinataires dans le monde entier en utilisant le principe du retour à l'expéditeur pour tester l'efficacité des gouvernements.

Rafael La Porta, professeur au Dartmouth College, a adressé des lettres à des entreprises inexistantes dans 159 pays et a attendu de voir si, et à quelle vitesse, les courriers étaient réexpédiés aux États-Unis.

Au bout d'un an, 59 pour cent des courriers avaient été renvoyés à leur expéditeur. Seul quatre pays ont retourné les lettres dans un délai de 90 jours, soit les États-Unis, le Salvador, la République tchèque et le Luxembourg.

L'idée des chercheurs était de se servir d'un service simple et universel afin d'expliquer les piètres performances des gouvernements de la plupart des pays en développement, indépendamment des politiques ou de la corruption.

D'après les chercheurs, les résultats laissent penser que ces gouvernements souffriraient des mêmes problèmes d'efficacité que leur secteur privé, et que la technologie et la qualité de la gestion influencent aussi la gouvernance.

PLUS:pc