NOUVELLES

Boralex creuse sa perte à 5,5 millions $ au deuxième trimestre

08/08/2012 09:05 EDT | Actualisé 08/10/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - La société productrice d'électricité Boralex (TSX:BLX) a épongé une perte nette ajustée attribuable aux actionnaires de 5,5 millions $, ou 15 cents par action, au deuxième trimestre, comparativement à une perte nette ajustée attribuable aux actionnaires de 3,7 millions $ ou 10 cents par action au même moment l'an dernier.

Ses revenus trimestriels ont reculé de 44,1 millions $ il y a un an à 38,9 millions $ cette année.

L'entreprise montréalaise a précisé que les résultats du deuxième trimestre comptent historiquement parmi les plus faibles en raison de facteurs saisonniers.

Le secteur éolien a connu une croissance de 9 pour cent de son bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA), ce qui a compensé partiellement le recul de la rentabilité des autres secteurs de Boralex. Le secteur hydroélectrique, en particulier, a été affecté par des conditions d'hydraulicité anormalement faibles dans le nord-est des États-Unis pour cette période de l'année, provoquant un recul de 3,6 millions $ de son BAIIA.

Boralex a indiqué par voie de communiqué que cette situation climatique hors norme explique en majeure partie la diminution des résultats consolidés de l'entreprise, qui a généré un BAIIA ajusté de 19,7 millions $ sur des produits de 38,9 millions $ au deuxième trimestre de 2012, comparativement à un BAIIA ajusté de 22,5 millions $ sur des produits de 44,1 millions $ à la même période en 2011.

Boralex a ajouté que l'ensemble des projets annoncés au cours du premier semestre de 2012 augmentera de 195 MW la puissance de l'entreprise. Ainsi, ajoute le communiqué, ces acquisitions, faisant toutes l'objet de contrats à long terme et à prix déterminé, permettront d'augmenter de façon significative la production de Boralex et leur contribution aux résultats débutera au cours de l'exercice financier 2013.

«Nous continuons d'explorer activement d'autres opportunités tant en France qu'au Canada. Dans le contexte de l'annonce d'un nouvel appel d'offres au Québec visant 700 MW additionnels d'énergie éolienne, les conditions de financement pour des projets de qualité demeurent très intéressantes, tout comme certains autres facteurs tels que le prix et la qualité des turbines disponibles. Ces conditions favorables, qui s'ajoutent à notre position d'encaisse enviable se situant à 160 millions $, nous rendent très confiants de pouvoir prochainement annoncer d'autres initiatives créatrices de valeur à long terme pour nos actionnaires», a déclaré le président et chef de la direction de Boralex, Patrick Lemaire.

Le titre de Boralex a avancé de 5 cents sur le parquet de Toronto mercredi et a clôturé à 8,75 $.

PLUS:pc