NOUVELLES

Basketball masculin: les États-Unis et l'Argentine s'affronteront en demi-finale

08/08/2012 03:07 EDT | Actualisé 08/10/2012 05:12 EDT

LONDRES - Tout va bien du côté de Kobe Bryant et les espoirs de médaille d'or de l'équipe américaine de basketball masculin sont toujours bien vivants.

Bryant a fait taire ses critiques et a pris le contrôle d'un match serré en marquant six paniers de trois points en deuxième demie, mercredi, et les États-Unis ont obtenu leur laissez-passer pour les demi-finales du tournoi olympique grâce à une victoire de 119-86 contre l'Australie.

Bryant, quintuple vainqueur du championnat de la NBA, a inscrit 20 points, levant trois doigts dans les airs après son troisième panier de trois points d'affilée au quatrième quart. Il a permis à son équipe de mettre le match hors de portée de l'Australie et a prouvé qu'il serait en mesure de répondre aux attentes aux Jeux de Londres.

«Je sais quels boutons peser pour l'allumer. Je lui parlais à la mi-temps et au troisième quart et il s'est mis en marche. Il s'est réveillé et nous avons vu le résultat», a dit son coéquipier Carmelo Anthony.

LeBron James a terminé la rencontre avec 11 points, 14 rebonds et 12 aides pour les Américains, qui affronteront l'Argentine en demi-finale pour une troisième olympiade d'affilée. L'Argentine a battu le Brésil 82-77, plus tôt mercredi.

Les Américains ont battu les Argentins 126-97 lundi, lors du dernier match de tour préliminaire des deux équipes.

Plus tôt mercredi, les frères Gasol ont dominé sous le panier et l'Espagne a blanchi la France pendant près de sept minutes, en route vers une victoire de 66-59 et un duel contre la Russie en demi-finales.

Marc Gasol a inscrit 14 points et saisi huit rebonds, son frère Pau a réalisé deux jeux clés en défensive en plus d'amasser 10 points et 11 rebonds, permettant à l'Espagne de se relever après deux défaites consécutives, face à la Russie et au Brésil en matchs préliminaires.

Médaillés d'argent à Pékin, les Espagnols ont accentué la pression sur leurs rivaux au quatrième quart, pour s'emparer du contrôle du match.

Tirant de l'arrière 57-54 avec 6:51 à jouer, l'Espagne n'a concédé aucun point aux Français jusqu'à ce que Mickael Gelabale ne convertisse un tir en suspension sans importance avec 5,5 secondes à écouler.

Tony Parker et Boris Diaw ont obtenu chacun 15 points pour les Français qui, visiblement frustrés, ont écopé deux fautes pour conduite antisportive pendant la dernière minute de jeu.

Dans le premier match de quarts de finale de la journée, Andrei Kirilenko a obtenu 19 points et Timofey Mozgov en a ajouté 17 pour guider la Russie vers un gain de 83-74 contre la Lituanie.

PLUS:pc