NOUVELLES

Washington n'a aucune information sur les otages iraniens enlevés en Syrie

07/08/2012 03:26 EDT | Actualisé 07/10/2012 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont indiqué mardi ne pas savoir où se trouvaient les 48 otages iraniens enlevés samedi en Syrie, ni quelle était leur identité, après que l'Iran a accusé Washington d'être responsable de leur sort.

"Pour l'instant, nous suivons les nouvelles de près, nous surveillons la situation. (...) Nous n'avons pas d'information sur qui sont ces gens, ni sur où ils se trouvent", a déclaré un porte-parole du département d'Etat, Patrick Ventrell.

Ca "ne semble rimer à rien" que l'Iran tienne les Etats-Unis pour responsables du sort de ces personnes enlevées, a estimé M. Ventrell.

L'Iran a affirmé mardi que les Etats-Unis étaient responsables de la vie des 48 Iraniens enlevés samedi à Damas, sur la route de l'aéroport.

Le porte-parole de la diplomatie américaine a confirmé que l'Iran avait appelé à ce sujet l'ambassade suisse à Téhéran, qui représente les intérêts américains en Iran depuis la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays, sans donner de détails sur cet entretien.

Les combattants de la brigade Al-Baraa de l'Armée syrienne libre (ASL, formée de déserteurs et de civils ayant pris les armes) ont revendiqué l'enlèvement des 48 Iraniens et affirmé lundi que trois d'entre eux avaient été tués dans un bombardement des forces du régime dans la province de Damas.

Selon l'ASL, ces otages sont des "membres des Gardiens de la révolution", armée d'élite du régime islamique, et non des pèlerins chiites, comme l'affirme l'Iran.

Téhéran avait demandé dès samedi à la Turquie et au Qatar, qu'il accuse d'armer les rebelles syriens, d'intervenir pour obtenir la libération des otages.

jkb/are/mdm

PLUS:afp