NOUVELLES

USA: l'auteur de la fusillade de Tucson en 2011 plaide coupable

07/08/2012 04:58 EDT | Actualisé 07/10/2012 05:12 EDT

L'auteur de la fusillade de Tucson (Arizona, ouest), au cours de laquelle six personnes avaient été tuées et l'élue Gabrielle Giffords grièvement blessée en janvier 2011, a plaidé coupable mardi devant une cour fédérale et échappera ainsi à la peine de mort.

Après l'énoncé des noms de chacune de ses victimes, parmi lesquelles une fillette de 9 ans, Jared Loughner, 23 ans, a déclaré: "Je plaide coupable". Le jeune homme a admis sa culpabilité pour 19 des 49 chefs d'accusation desquels il aurait dû répondre en cas de procès.

En échange de la reconnaissance de sa culpabilité, le jeune homme échappera à la peine de mort et écopera d'une peine de prison à vie sans possibilité de libération anticipée ou d'appel, a précisé le bureau du procureur pendant l'audience, tenue au tribunal fédéral de Tucson.

L'avocate de M. Loughner, Judy Clarke, a indiqué que son client, qui a répondu calmement et sans émotion visible aux questions du juge fédéral Larry A. Burns, avait accepté de plaider coupable "en connaissance de cause et de sa propre volonté".

Quelques minutes auparavant, le juge avait déclaré Jared Loughner apte à comprendre les accusations portées contre lui et apte à être jugé, après avoir suivi un traitement psychiatrique -- à la demande de la justice et au grand dam de ses avocats -- pendant plus d'un an.

Aux questions du juge: "Vous êtes-vous approché de la parlementaire Giffords avec l'intention de la tuer? Etes-vous d'accord avec cette déclaration? Est-ce vrai et exact?", Jared Lougner a répondu: "Oui, c'est exact".

Le prononcé formel de sa condamnation a été fixé par le juge au 15 novembre.

Dans un communiqué, Gabrielle Giffords et son mari, l'astronaute Mark Kelly se sont déclarés satisfaits de voir Jared Loughner plaider coupable --et échapper ainsi à un procès qui aurait obligé tous les acteurs du drame à revenir en détails sur les événements.

"Nous ne parlons pas pour toutes les victimes ou leur famille, mais Gabby et moi sommes satisfaits de cet accord" entre l'accusation et Jared Loughner, écrivent-ils.

"La peine et les pertes provoquées par les événements du 8 janvier 2011 sont incalculables. Eviter un procès nous permettra --ainsi qu'à toute la population du sud de l'Arizona, nous l'espérons-- de poursuivre notre rétablissement et d'aller de l'avant dans nos vies".

Jared Loughner avait ouvert le feu le 8 janvier 2011 sur une aire de supermarché où la parlementaire Gabrielle Giffords tenait une réunion politique.

La fusillade avait fait 6 morts, dont une fillette de 9 ans et un juge fédéral. Mme Giffords, grièvement blessée à la tête, avait échappé de peu à la mort. Après une longue convalescence, elle a annoncé fin janvier sa démission du Congrès.

str-rr/mdm

PLUS:afp