NOUVELLES

Un classement alternatif pour les médailles place la Grenade en tête

07/08/2012 12:40 EDT | Actualisé 07/10/2012 05:12 EDT

WELLINGTON, Nouvelle-Zélande - Oubliez la course entre les États-Unis et la Chine pour le plus grand nombre de médailles aux Jeux olympiques de Londres. L'action se déroule plutôt dans des endroits comme la Jamaïque, la Nouvelle-Zélande et la petite nation de la Grenade.

C'est du moins ce que suggère une méthode de calcul proposée par une agence gouvernementale néo-zélandaise. Depuis jeudi dernier, Statistiques Nouvelle Zélande met quotidiennement à jour le nombre de médailles d'or remportées relativement aux nombres de citoyens de chaque pays.

Après 10 jours, selon le classement traditionnel, la Chine comptait 31 médailles d'or, devant les États-Unis, deuxièmes avec 29.

Toutefois, en tenant compte de la population, les États-Unis glissent au 23e rang du classement de Statistiques Nouvelle-Zélande, avec une médaille d'or pour chaque tranche de 11 millions d'habitants.

La Chine, la nation la plus populeuse, chute au 36e rang, avec une médaille d'or par 43 millions d'habitants. Parmi les pays les plus peuplés, les Britanniques sont les mieux classés, avec une première place par tranche de 3,4 millions de personnes.

Plusieurs pays moins populeux font meilleure figure. La Nouvelle-Zélande, qui compte 4,4 millions d'habitants, a mis la main sur trois médailles d'or en aviron, ce qui a temporairement placé le pays en tête de ce classement alternatif.

Puis la victoire d'Usain Bolt au 100 mètres chez les hommes a contribué à procurer la pôle à la Jamaïque, avec une médaille d'or par tranche de 1,4 million de personnes.

La Grenade a ensuite bousculé le classement. Le parcours de Kirani James au 400m a procuré au pays la première médaille d'or de son histoire, soit une pour 109 000 résidants (la population totale de la Grenade).

Jo-Anne Skinner, de Statistiques Nouvelle-Zélande, affirme que cette méthode de calcul alternative pour le classement des médailles a suscité beaucoup d'intérêt sur le Web.

«Ça permet aux plus petites nations d'avoir leur place au soleil», affirme-t-elle.

Questionné par l'Associated Press concernant cette méthode de calcul, le premier ministre néo-zélandais, John Key, a affirmé à la blague qu'il était prêt à offrir le statut de résident permanent à Usain Bolt s'il aidait la Nouvelle-Zélande à devancer la Jamaïque.

L'Inde ne voudra cependant pas jeter un coup d'oeil au classement de Statistiques Nouvelle-Zélande. Le pays n'a pas mis la main sur une médaille d'or, mais sa médaille d'argent et ses deux troisièmes place représentent une médaille par 400 millions de citoyens.

PLUS:pc