NOUVELLES

Un Bahreïni jugé pour attentat contre la police

07/08/2012 12:39 EDT | Actualisé 07/10/2012 05:12 EDT

Un tribunal de Manama a commencé mardi à juger un Bahreïni accusé d'avoir commis un attentat à l'explosif qui a grièvement blessé deux policiers en avril, a indiqué une source judiciaire.

Le tribunal a décidé de poursuivre l'examen de l'affaire le 22 août pour permettre à l'accusé de s'assurer les services d'un avocat.

L'affaire remonte au 15 avril, lorsque une patrouille de police avait découvert à Sitra, dans l'ouest de Bahreïn, un modèle réduit du monument de la Place de la perle, symbole de mouvement de contestation à Bahreïn.

Ce monument de Manama représentant une perle soutenue par six piliers avait été détruit par les autorités après que la Place de la perle était devenue, au printemps dernier, l'épicentre de la contestation menée par les chiites, majoritaires à Bahreïn, contre la dynastie sunnite des Al-Khalifa.

En examinant l'objet, les policiers ont déclenché l'explosion d'un engin qui y était caché, ce qui a blessé grièvement deux policiers, selon la source judicaire, qui a précisé que l'auteur présumé de l'attentat est poursuivi pour détention d'explosifs dans le but de commettre "un attentat terroriste".

La justice bahreïnie a déjà condamné fin mai six chiites à quinze ans de prison chacun pour avoir projeté des attentats, dont l'un contre le pont-digue reliant Bahreïn à l'est de l'Arabie saoudite.

La contestation parfois violente et qui se poursuit épisodiquement, a fait depuis le début de l'année selon le ministère de l'Intérieur plus de 700 blessés parmi les policiers dont certains ont été grièvement atteints.

Selon Amnesty International, une soixantaine de personnes ont été tuées depuis le début des manifestations à la mi-février 2011.

bur/mh/cnp

PLUS:afp