NOUVELLES

Ministre turc à Kirkouk: Bagdad va réévaluer ses relations avec Ankara

07/08/2012 10:26 EDT | Actualisé 07/10/2012 05:12 EDT

L'Irak va réévaluer ses relations avec Ankara après la récente visite dans la ville contestée de Kirkouk du chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu, effectuée sans que Bagdad en ait été avisé, a annoncé le gouvernement irakien.

Bagdad avait protesté contre la visite jeudi de M. Davutoglu à Kirkouk, une ville que se disputent le gouvernement central de Bagdad et la région autonome du Kurdistan irakien.

"Le conseil des ministres a examiné les récents développements dans les relations avec la Turquie et décidé de réévaluer l'avenir de ces relations (...) lors d'une prochaine réunion aussitôt que possible", a indiqué un porte-parole du gouvernement irakien, Ali Dabbagh, dans un communiqué.

Le conseil a ainsi décidé de former un comité présidé par le vice-Premier ministre Hussein Chahristani pour "enquêter sur les circonstances de la visite du ministre turc des Affaires étrangères à Kirkouk et présenter des recommandations au gouvernement", a ajouté le porte-parole.

Au cours de sa visite, M. Davutoglu a rencontré des responsables de la province de Kirkouk, où il s'est rendu au lendemain de son arrivée dans le Kurdistan irakien, sans en avoir informé les autorités centrales de Bagdad. Mercredi, il avait rencontré le président du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, évoquant notamment avec lui le conflit en Syrie.

Les dirigeants kurdes irakiens souhaitent l'intégration de la ville pétrolière de Kirkouk dans la région autonome du Kurdistan, alors que le gouvernement de Bagdad s'y oppose farouchement.

Les exportations de pétrole en provenance de la région autonome kurde vers la Turquie sans l'approbation de Bagdad ont en outre aggravé la tension entre les deux pays.

ak-wd/hj/cnp

PLUS:afp