NOUVELLES

L'Iran tient Washington responsable de la vie des pèlerins enlevés en Syrie

07/08/2012 04:41 EDT | Actualisé 06/10/2012 05:12 EDT

L'Iran a affirmé mardi que les Etats-Unis étaient responsables de la vie des 48 pèlerins iraniens enlevés samedi en Syrie, après l'annonce par des rebelles syriens de la mort de trois d'entre eux dans un bombardement.

Une note en ce sens a été remise à l'ambassade de Suisse à Téhéran, qui représente les intérêts américains en Iran en l'absence de relations diplomatiques entre les deux pays, a rapporté l'agence officielle Irna.

"Vu le soutien flagrant des Etats-Unis aux groupes terroristes et l'envoi d'armes en Syrie, ce pays est responsable de la vie des 48 pèlerins iraniens enlevés à Damas", est-il écrit dans cette cette note, selon le vice-ministre des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian, cité par Irna.

"Nous attendions des pays qui sont en quelque sorte responsables des événements en Syrie qu'ils prennent les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des pèlerins et leur retour en Iran", a-t-il ajouté, soulignant que son pays avait demandé dès samedi à la Turquie et au Qatar, qui soutiennent la rébellion, d'intervenir pour obtenir leur libération.

Une brigade de l'Armée syrienne libre (ASL, formée de déserteurs et de civils ayant pris les armes) ayant revendiqué le rapt des 48 Iraniens a affirmé lundi que trois d'entre eux avaient été tués dans un bombardement de la province de Damas par les forces du régime de Bachar al-Assad.

Les combattants de la "brigade Al-Baraa" ont accusé leurs otages d'être des "membres des Gardiens de la révolution", armée d'élite du régime islamique, ce que dément Téhéran.

De son côté, le président du Parlement iranien Ali Larijani a accusé "les Etats-Unis et certains pays de la région d'être responsables de l'assassinat des pèlerins iraniens", selon l'agence de presse Isna. "Ils recevront une réponse appropriée le moment venu".

Dans un communiqué envoyé à la chaîne de télévision iranienne en arabe Al-Alam, le ministère iranien des Affaires étrangères a rejeté les affirmations des rebelles sur la mort des trois pèlerins dans un bombardement.

"L'affirmation de la prétendue ASL selon laquelle les trois pèlerins ont été tués dans un bombardement de l'armée syrienne est nulle et non avenue. Les Etats-Unis sont tenus responsables de toute atteinte à la vie des pèlerins car ils sont le principal soutien des terroristes armés en Syrie", selon lui.

sgh/rmb/tp

PLUS:afp