NOUVELLES

Les investissements dans les pays arabes en hausse malgré la violence

07/08/2012 09:10 EDT | Actualisé 07/10/2012 05:12 EDT

Les investissements étrangers et locaux dans les pays arabes ont légèrement augmenté l'an dernier malgré la vague de violences qui a marqué le Printemps arabe, a indiqué mardi l'organisme arabe de garanties des investissements et des exportations, basé à Koweït.

Dans une étude, l'organisme précise que les investissements, privés et publics, avaient atteint en 2011 496 milliards de dollars, en hausse de 1,2% par rapport à 2010 (490 milliards USD), sans préciser la part des investissements étrangers.

Aucune précision n'a été donnée sur les pays qui ont bénéficié de ces investissements.

Quatre pays pétroliers --Arabie saoudite, Emirats arabes unis, Qatar et Algérie-- ont contribué à hauteur de 63% de ces investissements, soit 312,5 milliards de dollars, indique l'étude qui couvre 21 des 22 membres de la Ligue arabe.

L'étude estime à 4.260 milliards de dollars les investissements en capital attendus dans les 21 pays sur six ans (2012/17, dont plus de 1.000 milliards de dollars pour l'Arabie saoudite, premier exportateur de pétrole dans le monde.

Ces investissements devraient s'élever à 559 milliards en 2012 et évoluer ensuite graduellement pour atteindre 779 milliards de dollars en 2017, selon l'étude qui explique son optimisme par les ambitieux programmes d'investissement annoncés notamment par les riches monarchies pétrolières du Golfe.

oh/tm/nas/sbh

PLUS:afp