NOUVELLES

Les enquêteurs dévoilent des bribes du passé du tireur du Wisconsin

07/08/2012 10:43 EDT | Actualisé 07/10/2012 05:12 EDT

OAK CREEK, États-Unis - Wade Michael Page a joué dans des groupes de métal formés de suprématistes blancs et a fréquemment publié des commentaires sur des forums de discussions pour les néo-nazis, exhortant à répétition leurs membres d'agir de façon plus décisive pour soutenir leur cause.

Un jour après que Page est entré dans un temple sikh avec un pistolet 9 mm et de multiples chargeurs, les autorités tentaient de déterminer si l'ancien militaire de 40 ans mettait ses propres conseils en pratique lorsqu'il a ouvert le feu sur de parfait inconnus dans un lieu de culte.

Les enquêteurs ont averti qu'il ne sera peut-être jamais possible de le savoir. Mais le portrait de Page qui semblait se préciser lundi — avec des éléments provenant des coins sombres d'Internet, de dossiers sur sa carrière militaire et d'une vie vécue en marge de la société — suggère qu'il était un suprématiste blanc qui voulait que ses croyances se traduisent en gestes.

L'homme, qui a été abattu par la police, se décrivait lui-même comme un membre de la «nation Hammerskins», un groupe néo-nazi d'origine texane possédant des succursales en Australie et au Canada, selon le service de surveillance SITE, une firme de renseignement privée qui parcourt le web à la recherche d'activités extrémistes.

Entre mars 2010 et juin 2012, Page a publié 250 messages sur un site néo-nazi et semblait désireux de recruter des membres. Malgré tout, le chef de la police d'Oak Creek John Edwards a prévenu lundi que les enquêteurs pourraient ne jamais savoir ce qui a motivé l'attaque contre ce temps sikh d'une banlieue de Milwaukee. Jusqu'à maintenant, aucun manifeste haineux n'a été découvert, pas plus qu'un billet de blogue virulent ou un message Facebook agressif.

Le FBI mène l'enquête, puisque l'affaire est considérée comme du terrorisme intérieur. L'agence a dit n'avoir aucune raison de croire qu'une autre personne était impliquée en plus de Page.

PLUS:pc