NOUVELLES

Le Kurdistan reprend ses exportations de pétrole vers Bagdad

07/08/2012 02:49 EDT | Actualisé 07/10/2012 05:12 EDT

Les autorités du Kurdistan irakien ont repris les exportations de pétrole vers Bagdad après un arrêt des exportations depuis plus de quatre mois en raison d'un conflit financier avec le gouvernement fédéral, a annoncé mardi un responsable du Kurdistan.

Le Kurdistan, une province autonome du nord de l'Irak, a cessé ses exportations pétrolières vers le gouvernement fédéral le 1er avril et lui réclame quelque 1,5 milliard de dollars d'arriérés de paiement.

"Nous avons repris aujourd'hui midi les exportations pétrolières", a déclaré à l'AFP Ashti Hawrami, ministre des Ressources naturelles du gouvernement de la région autonome du Kurdistan.

Selon lui, les exportations devront atteindre 100.000 barils par jour dans les prochains jours.

Un porte-parole de ce ministère avait indiqué début août que les exportations seraient limitées à 100.000 b/j pendant un mois et si les paiements arrivent, elles pourraient monter rapidement à 200.000 b/j.

Ce geste vise à rétablir la confiance entre Erbil et le gouvernement fédéral, qui s'est considérablement dégradée en raison de différends sur des contrats pétroliers et des revendications territoriales.

Le Kurdistan a signé des dizaines de contrats pétroliers avec des compagnies étrangères sans l'approbation de Bagdad, qui exige que ce type de négociations passent à travers son ministère du Pétrole et considère comme illégal tout contrat conclu en dehors de ce circuit.

wd/hj/vl

PLUS:afp