NOUVELLES

La crise du homard du Maine n'a pas que des impacts au Nouveau-Brunswick

07/08/2012 06:09 EDT | Actualisé 07/10/2012 05:12 EDT

PORTLAND, États-Unis - Le gouverneur du Maine Paul LePage dit travailler actuellement avec des responsables canadiens à une résolution du conflit du homard, alors que d'autres usines de transformation du homard des Maritimes ont suspendu leurs activités après que des pêcheurs leur eurent demandé de ne pas accepter des crustacés du Maine à bas prix.

Des pêcheurs de homard du Nouveau-Brunswick ont bloqué la semaine dernière des camions chargés de homard du Maine, empêchant trois usines de recevoir leur chargement.

Le commissaire aux ressources marines du Maine, Patrick Keliher, a déclaré que de quatre à six usines de transformation du Nouveau-Brunswick et au moins deux de l'Île-du-Prince-Édouard avaient suspendu leur traitement des homards du Maine en date de mardi soir.

Selon lui, cela a créé une «situation sérieuse» dans le Maine, alors que les grossistes tentent de trouver des usines qui accepteront leurs produits.

Les pêcheurs canadiens affirment que les bas prix des homards du Maine font chuter les tarifs au Canada. L'ouverture de la saison de la pêche au homard dans le sud-est du Nouveau-Brunswick a été retardée de quatre jours, à lundi prochain.

PLUS:pc