NOUVELLES

JO-2012 - Triathlon: le triomphe attendu d'Alistair Brownlee

07/08/2012 10:28 EDT | Actualisé 07/10/2012 05:12 EDT

Grand favori du triathlon olympique, Alistair Brownlee n'a pas raté son rendez-vous mardi aux Jeux de Londres, dans le superbe cadre de Hyde Park, décrochant au passage la 19e médaille d'or des Britanniques qui égalent déjà leur niveau de Pékin.

En tête d'une bonne centaine de mètres après les 1.500 mètres de natation, les 43 km de cyclisme et les 10 km de course à pied, Brownlee a eu tout le temps de savourer son triomphe, obtenu au prix de 1h 46 min et 25 sec d'effort, puis d'attendre son petit frère Jonathan, médaillé de bronze derrière l'Espagnol Javier Gomez Noya.

Double champion du monde en 2009 et 2011, l'Anglais de Leeds, licencié en France au club de Sartrouville (région parisienne), était le grand favori après avoir écrasé les derniers triathlons auxquels il avait participé. Et il a été largement à la hauteur de sa réputation devant les quelque 200.000 spectateurs qui s'étaient massés le long du parcours verdoyant de Hyde Park, où le spectacle a été de toute beauté en dépit du ciel gris.

Brownlee, 24 ans, est sorti en sixième position des eaux du Serpentine, le petit lac habituellement voué aux promenades en pédalo, à huit secondes seulement du nageur le plus rapide. Ce qui a permis la constitution d'un peloton d'une vingtaine de coureurs en tête dès le début du parcours cycliste, une boucle passant notamment devant Buckingham Palace et à parcourir sept fois.

Le Britannique a fait la différence à la moitié de la course à pied, après le deuxième tour du lac (2,5 km). Son accélération n'a laissé aucune chance à Gomez Noya et à son frère Jonathan, contraint de s'arrêter pendant quinze secondes à un tour de l'arrivée pour avoir enfourché son vélo trop tôt après la natation.

Cela n'a pas empêché le cadet de la famille, âgé de 22 ans, de résister sans trembler au retour des deux Français David Hauss et Laurent Vidal, quatrième et cinquième.

"Les trois de devant sont les meilleurs depuis quatre ans et ils l'ont encore montré aujourd'hui. Ils sont sortis de l'eau devant, ils ont roulé devant, ils ont couru devant", a résumé Hauss.

fbx/ol/jmt

PLUS:afp