NOUVELLES

JO-2012 - Le BMX attend Carl Lewis

07/08/2012 08:57 EDT | Actualisé 07/10/2012 05:12 EDT

Quatre ans après ses débuts olympiques, le BMX revient à l'affiche des JO, de mercredi à vendredi, dans un stade qui jouxte le vélodrome pour une compétition très spectaculaire.

"C'est la plus belle piste qui existe", estime la Française Laetitia Le Corguillé, médaillée d'argent à Pékin, "à la fois roulante et technique, avec de l'herbe au pied des bosses et deux tribunes énormes", où Carl Lewis, la légende de l'athlétisme, a annoncé sa venue.

Dans ce sport créé dans les années 1970 aux Etats-Unis (les premiers championnats du monde ont eu lieu en 1982 à Las Vegas), les pilotes s'élancent d'une impressionnante rampe de 8 mètres de hauteur pour passer une succession de bosses et franchir en premier la ligne. La piste, encadrée par les deux immenses tribunes, occupe un espace légèrement plus large qu'un terrain de football.

Le Letton Maris Stombergs défend son titre olympique chez les messieurs. En revanche la Française Anne-Caroline Chausson, médaillée d'or en Chine, est passée dans l'encadrement de son équipe nationale, supérieurement armée dans l'épreuve féminine.

Outre Laetitia Le Corguillé, Magalie Pottier est la championne du monde en titre. La concurrence est telle que Eva Ailloud, deuxième du dernier Mondial, n'a été retenue qu'en tant que remplaçante au sein de l'équipe de France.

La Britannique Shanaze Reade, qui était la favorite à Pékin avant de chuter dans le dernier virage, espère cette fois conclure. Mais la Néo-Zélandaise Sarah Walker, l'Américaine Alise Post, l'Australienne Caroline Buchanan et la Colombienne Mariana Pajon, ont aussi le niveau d'un podium, voire mieux.

Chez les messieurs, Strombergs n'est plus que le sixième mondial. Il est précédé par le tenant du titre mondial, l'Australien Sam Willoughby, l'Américain Connor Fields, le Français Joris Daudet (champion du monde 2011 et 2e du dernier Mondial), le Néo-Zélandais Marc Willers et un autre Américain David Herman, tous présents à Londres.

Le format des compétitions (trois jours pour les messieurs, deux jours pour les dames) a été revu pour que les meilleurs pilotes accèdent, vendredi, à la finale. Le spectacle devrait être chaud !

jm/el

PLUS:afp