NOUVELLES

JO-2012 - Dressage par équipes: les Britanniques font tomber les Allemands

07/08/2012 01:00 EDT | Actualisé 07/10/2012 05:12 EDT

La Grande-Bretagne a remporté l'or mardi en dressage par équipes en équitation, mettant ainsi fin au règne sans partage de l'Allemagne, vainqueur de sept derniers titres olympiques de cette épreuve.

Cette médaille d'or, remportée par Charlotte Dujardin, Laura Bechtolsheimer et Carl Hester, est la première médaille olympique de la Grande-Bretagne en dressage.

Les Britanniques, soutenus comme jamais par leur fédération, sont en plus bien partis pour réaliser le doublé en dressage alors que Charlotte Dujardin a terminé en tête du Grand Prix spécial mardi et sera la grande favorite de la reprise libre jeudi, dernière étape de l'épreuve individuelle.

L'équipe de dressage britannique a réalisé un score de 79,979 points au parc royal de Greenwich. Largement suffisant pour devancer les Allemandes Dorothée Schneider, Kristina Sprehe et Helen Langehanenberg (78,216 pts).

"Charlotte (Dujardin) a été incroyable", a déclaré Carl Hester, qui participait à ses 4e JO. "Le cheval (Valegro) a également été incroyable, c'est le meilleur cheval du monde".

L'Allemagne a donc dû se contenter de l'argent, comme en 1972 à Munich (derrière l'URSS). De Montréal (1976) à Pékin (2008), elle s'était habituée à l'or (sauf à Moscou en 1980 en raison du boycott).

Les Néerlandais Anky van Grunsven, Edward Gal et Adelinde Cornelissen ont assuré le bronze avec un score de 77,124 pts.

Les Britanniques avaient déjà décroché le titre lundi au saut d'obstacles par équipes et l'argent le 31 juillet au concours complet par équipes.

Presque tout le public du parc royal de Greenwich attendra une nouvelle médaille d'or jeudi et sera derrière Charlotte Dujardin et Valegro (83,286 pts).

Seule la Néerlandaise Adelinde Cornelissen sur Parvizal semble en mesure de gâcher la fête des Britanniques. La championne d'Europe 2011 s'est classée 2e du Grand Prix spécial (81,968 pts).

En revanche, le danger pour Dujardin ne devrait pas venir de l'autre Néerlandaise, Anky van Grunsven, pourtant triple championne olympique en titre (12e, 74,794 pts).

Ce sont peut-être les Jeux de trop pour Salinero, son cheval de 18 ans qui avait triomphé à Athènes en 2004, puis à Pékin en 2008.

sgi-nr/jr

PLUS:afp