NOUVELLES

JO-2012 - Dopage: le père de Schwazer regrette de n'avoir pas su l'aider

07/08/2012 06:55 EDT | Actualisé 07/10/2012 05:12 EDT

Le père d'Alex Schwazer s'est attribué mardi des responsabilités dans l'exclusion pour dopage de la délégation italienne pour les JO-2012 de son fils, champion olympique 2008 du 50 km marche, en regrettant de n'avoir pas su l'aider alors que "toute l'année, il était mal en point".

"C'est de ma faute: parce que lorsqu'on voit son fils qui toute l'année est mal en point, on doit comprendre et essayer de lui parler", a déclaré Josef Schwazer, interrogé par la presse italienne devant la maison familiale de Calice, près de Bolzano, au nord-est de l'Italie.

L'Italien de 27 ans a été contrôlé positif à l'EPO (érythropoïétine) lors d'un contrôle diligenté le 30 juillet par l'Agence mondiale antidopage à Oberstdorf (Allemagne), où il s'entraînait. Il a exclu lundi par son comité olympique des JO de Londres alors qu'il n'avait pas encore rallié la capitale britannique.

Selon Josef Schwazer, "c'est sûr à 100% que c'était la première fois qu'il utilisait de telles substances". "Il l'a peut-être fait pour ne pas décevoir les autres, la dernière fois qu'il est parti d'ici, il était détruit", a-t-il encore indiqué.

Son fils "ne tenait plus le coup psychologiquement", a rappelé Schwazer père, "il était écrasé par un poids qu'il ne supportait plus".

"Heureusement qu'il n'a fait que ça, maintenant il est libéré, il ne pouvait pas continuer comme ça. J'espère que maintenant il pourra conduire une vie normale", a continué Josef Schwazer.

"Ce n'est pas aujourd'hui le plus mauvais jour, le pire ce sera demain. Mais je le répète, c'est de ma faute, dans les moments difficiles, un père doit savoir être proche de son fils et c'est pour cela que je demande pardon à Alex", a-t-il ajouté.

fka/jr

PLUS:afp