NOUVELLES

Israël a restitué à l'Egypte les corps d'assaillants

07/08/2012 06:44 EDT | Actualisé 07/10/2012 05:12 EDT

Israël a restitué à l'Egypte les corps de "six à huit" assaillants impliqués dans l'attaque qui a tué 16 gardes-frontières égyptiens dans la péninsule du Sinaï, a indiqué mardi un porte-parole militaire.

Il a précisé que les explosifs que transportaient les assaillants avaient déchiqueté certains corps, empêchant pour le moment un décompte exact des dépouilles.

"Il y a entre six et huit corps (...) Un ou plusieurs terroristes transportaient des explosifs et ont explosé", a affirmé à l'AFP ce porte-parole en expliquant que "leur nombre exact n'est pour l'heure pas clair" vu l'état des dépouilles calcinées.

Les corps ont été transférés aux autorités égyptiennes dans la nuit.

Dimanche, 35 hommes armés ont ouvert le feu sur une position de l'armée égyptienne dans le Sinaï, tuant 16 gardes-frontières égyptiens, avant de pénétrer en territoire israélien avec un blindé pris aux militaires et d'être neutralisé.

Initialement, Israël avait fait état de cinq assaillants tués par ses forces. Les médias israéliens ont affirmé que le corps d'un sixième homme avait été retrouvé dans un pick-up qui avait explosé en tentant de traverser le poste-frontière.

L'armée égyptienne a promis de "venger" ces gardes-frontières en qualifiant l'attaque de "terroriste".

L'Egypte a décidé de fermer "sine die" le terminal de Rafah, à sa frontière avec la bande de Gaza. Le terminal est l'unique point de passage entre le territoire palestinien, contrôlé par le mouvement islamiste Hamas, et le monde extérieur à ne pas être contrôlé par Israël.

L'armée israélienne a indiqué dans un communiqué que le passage routier de Kerem Shalom (Karm Abou Salem, en arabe) entre Israël, l'Egypte et la bande de Gaza, d'où les assaillants se sont infiltrés dimanche, avait été rouvert mardi matin. Ce terminal est surtout réservé au transport des marchandises entre Israël et la bande de Gaza.

chw-scw/sbh

PLUS:afp