NOUVELLES

Fusillade au Colorado: la psychiatre de James Holmes s'inquiétait de son état

07/08/2012 07:44 EDT | Actualisé 07/10/2012 05:12 EDT

DENVER - Une psychiatre qui a traité l'auteur présumé de la fusillade dans un cinéma de la banlieue de Denver a demandé à l'université du Colorado de procéder à des vérifications d'antécédents de l'étudiant six semaines avant la tuerie du 20 juillet, a rapporté une station de télévision de Denver mardi.

La station KMGH-TV affirme qu'une psychiatre de l'université du Colorado, la docteure Lynne Fenton, a appelé la police de l'établissement au début du mois de juin pour demander une vérification des antécédents de James Holmes. La station cite des sources non identifiées proches de l'enquête.

La docteure Fenton s'est fait dire que James Holmes, qui était alors étudiant de deuxième cycle, n'avait pas de dossier criminel, selon KMGH-TV.

La station de télévision a déjà rapporté qu'au début du mois de juin, la psychiatre avait exprimé des inquiétudes au sujet de Holmes devant des collègues, mais que ceux-ci avaient décidé de ne pas agir parce que le jeune homme avait annoncé qu'il quittait son programme universitaire.

James Holmes était inscrit au doctorat en sciences neurologiques au campus médical Anschutz de l'université du Colorado à Denver. Il a quitté le programme le 10 juin.

James Holmes est accusé du meurtre prémédité de 12 personnes et de tentative de meurtre contre 58 autres personnes dans un cinéma d'Aurora, près de Denver, lors de la projection du dernier volet de la trilogie «Batman». Il n'a pas encore enregistré de plaidoyer.

Les responsables de l'université et le chef de la police de l'établissement ont refusé de commenter l'information mardi, citant un interdit de publication décrété par le juge chargé du dossier.

PLUS:pc