NOUVELLES

La FIFA pourrait sévir contre le Canada pour les propos sur l'arbitre

07/08/2012 03:27 EDT | Actualisé 07/10/2012 05:12 EDT
Getty Images
Canada's defender Carmelina Moscato and US forward Abby Wambach compete during the London 2012 Olympic women's football semi final match between the US and Canada at Old Trafford in Manchester, north-west England, on August 6, 2012. AFP PHOTO/PAUL ELLIS (Photo credit should read PAUL ELLIS/AFP/GettyImages)

LONDRES - La FIFA envisage d'adopter des mesures disciplinaires à l'endroit de l'équipe féminine de soccer du Canada à la suite des cinglants commentaires de l'entraîneur en chef et de certaines joueuses relativement à la performance de l'arbitre, dans les instants qui ont suivi le revers crève-coeur aux mains des États-Unis, lundi.

La FIFA a confirmé mardi que son comité de discipline «analysait des incidents survenus après» la défaite de 4-3 du Canada, en prolongation.

Christine Sinclair, qui a inscrit les trois buts des Canadiennes, a notamment déclaré que «l'arbitre avait déterminé le résultat avant que le match ne commence».

Les membres de l'équipe canadienne ont été particulièrement ulcérés par un coup franc indirect accordé aux États-Unis, après que l'arbitre eut déterminé que la gardienne de but Eric McLeod avait tenu le ballon trop longtemps.

Cette séquence, survenue en temps réglementaire, a éventuellement mené à un penalty grâce auquel Abby Wambach a permis aux États-Unis de créer l'égalité 3-3.

Wambach dit avoir compté tout haut le nombre de secondes durant lesquelles McLeod a tenu le ballon.

INOLTRE SU HUFFPOST

L'amère défaites des Canadiennes